/news/currentevents
Navigation

Coupable d’agressions sexuelles: Le pasteur Paul Mukendi pourrait être libéré prochainement

Paul Mukendi
Photo tirée de Facebook Paul Mukendi

Coup d'oeil sur cet article

L’avocate du révérend Paul Mukendi a plaidé pour que son client soit libéré le temps que l’appel du verdict de culpabilité soit entendu.

L’homme qui a été reconnu coupable de neuf chefs d’accusation d’agression sexuelle, exploitation sexuelle et menace de mort n’accepte toujours pas le verdict.

Incarcéré depuis samedi, il invoque des « circonstances exceptionnelles » pour recouvrer la liberté et fait appel de son verdict. Selon son avocate, l’homme arrêté depuis octobre 2017 a toujours respecté ses conditions de remise en liberté et ne présente « aucun risque de fuite », n’ayant plus de passeport.

La Couronne s’oppose

Me Dominique Bertrand a aussi indiqué que le juge Jean-François Émond s’était « fondé sur des considérations erronées » pour faire incarcérer Mukendi après le verdict, puisqu’il n’y a pas de peine minimale dans ce dossier.

La Couronne a continué de prôner la détention du pasteur, puisque l’imposition d’une lourde peine sera demandée au juge.

Me Sonia Lapointe s’est aussi inquiétée du fait que Mukendi et son Église crient au « complot » et dénigrent la plaignante dans les médias sociaux.

La juge de la Cour d’appel Geneviève Cotnam a mis la décision en délibéré. Elle a indiqué qu’elle rendrait sa décision rapidement. La défense demande un nouveau procès pour le leader de l’Église Parole de Vie.