/sports/football/alouettes
Navigation

Du grand William Stanback

Coup d'oeil sur cet article

Le porteur de ballon William Stanback a connu la performance d'une vie et les Alouettes de Montréal ont signé un premier gain en 2019, eux qui ont défait les Tiger-Cats de Hamilton 36 à 29, jeudi soir, au Stade Percival-Molson pour leur match d'ouverture.

Cette victoire a de quoi surprendre, considérant que la formation québécoise avait baissé pavillon 41 à 10 il y a six jours, contre ces mêmes Tiger-Cats.

Si les trois unités des Als ont mieux performé à Montréal, c'est la performance de Stanback qui restera gravé dans l'esprit des quelque 18 600 partisans présents.

Le porteur de ballon a inscrit trois touchés, en plus d'être le premier joueur des Alouettes à franchir les 200 verges de gains depuis 1998. Le numéro 31 a arrêté le compteur à 203 verges, ce qui représente, et de loin, son plus haut sommet en carrière dans la Ligue canadienne de football (LCF). Il a également ajouté 46 verges par la passe.

«Nous sommes capables de courir avec le ballon, si nous avons les blocs devant nous», a dit humblement Stanback après la partie.

«J'espère [que j'ai réussi à mettre mon étampe sur cette équipe] et je veux continuer de le faire, a-t-il ajouté. Je veux remercier les gens qui m'entourent. Ils me poussent à tous les jours.»

Obtenant son deuxième départ de la campagne, le quart-arrière Vernon Adam fils n'a pas connu un vilain match. Il a complété 56 % de ses passes pour 202 verges. Le pivot de 26 ans a aussi franchi la ligne des buts sur une course d'une verge.

Boris Bede répond à ses patrons

Les autres points des vainqueurs ont été inscrits par la jambe de Boris Bede. Ce dernier a visiblement voulu démontrer à ses patrons qu'il était l'homme de la situation. Un peu plus tôt cette semaine, les Alouettes ont embauché le botteur Tyler Crapigna, ce qui a grandement semblé déplaire au joueur d'origine française.

Celui-ci a répondu de la meilleure façon possible, soit en réussissant ses trois tentatives de placement et en étant efficace sur les dégagements.

Du côté des visiteurs, les Cats ont perdu plus que la rencontre, eux qui ont vu le porteur de ballon québécois Sean Thomas-Erlington tomber au combat. Lors du premier quart, il a été durement plaqué et a subi une blessure à une jambe. Il n'est pas revenu dans la rencontre par la suite.

Les Alouettes tenteront de porter leur fiche à 2-2 alors qu'ils visiteront le Rouge et Noir, le samedi 13 juillet, à Ottawa.