/news/education
Navigation

Fin de la grève à l’Université de Montréal

Fin de la grève à l’Université de Montréal
JOEL LEMAY/24H MONTREAL/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Le conflit de travail entre l'Université de Montréal et les 18 techniciens en mécanique du bâtiment et mécaniciens en machines fixes tire à sa fin.

Dans un communiqué publié vendredi, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a indiqué que ces membres avaient accepté «par une faible majorité» les recommandations du conciliateur.

«Bien que les syndiqués aient pu conserver leurs acquis salariaux et fait des gains sur la possibilité d'accumuler des heures supplémentaires qui peuvent être reprises en temps, certains aspects de l'entente suscitent toujours l'ire de plusieurs membres», peut-on lire.

Le syndicat reproche notamment aux représentants patronaux d'être restés campés sur leurs positions, et ce, durant toute la durée de la négociation.

«Nous aurions préféré une entente négociée. Tout le monde aurait été gagnant quant au climat lors du retour au travail. Cependant, malgré les tentatives pour nous diviser, les syndiqués ont pu compter sur la solidarité de tous les syndicats de l'université, du Conseil provincial du secteur universitaire (CPSC) et du SCFP», a déclaré Sylvain Chicoine, président du Syndicat des employés d'entretien de l'Université de Montréal (SEEUM-SCFP 1186).

Désormais, les parties sont à négocier le protocole de retour au travail, prévu au courant de la semaine prochaine.

Rappelons que les 18 employés spécialisés sont sans convention collective depuis avril 2015 et étaient en grève depuis le 14 mars 2019.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions