/weekend
Navigation

Louis-José Houde et Antoine Bertrand: des jumeaux très différents

Antoine Bertrand et Louis-José Houde jouent deux frères jumeaux dans la comédie <i>Menteur</i>. 
Photo courtoisie, Films SéVille Antoine Bertrand et Louis-José Houde jouent deux frères jumeaux dans la comédie Menteur

Coup d'oeil sur cet article

Ne cherchez pas une ressemblance physique entre Louis-José Houde et Antoine Bertrand. Ce n’est pas leur physionomie, mais plutôt leur immense potentiel comique qui a incité le réalisateur Émile Gaudreault à leur confier les rôles de deux frères jumeaux dans sa nouvelle comédie Menteur, qui prend l’affiche mercredi.

« J’ai écrit le film en pensant à Louis-José pour le personnage principal et Antoine était mon premier choix pour jouer son frère, indique Émile Gaudreault. À un moment donné, on s’est demandé s’ils pouvaient être crédibles dans des rôles de frères. Et c’est là que l’un des deux coscénaristes du film a lancé : ils pourraient être des jumeaux ! On est tous partis à rire. On s’est dit : c’est tellement gros qu’ils soient des jumeaux que là, on va y croire !

« Mais pour moi, ç’a toujours été clair que même s’ils ne se ressemblent pas, je n’allais pas m’empêcher de prendre Antoine pour le rôle. Il voulait faire le film et il n’était pas question que je refuse un acteur qui a autant de talent et de charisme. »

Les deux principaux intéressés ont aussi tout de suite été amusés par l’idée de jouer deux frères : « Dès nos premières rencontres, j’ai lancé la question à la boutade à Émile : ça ne te dérange pas qu’on ne se ressemble pas du tout ? relate Antoine Bertrand. Il m’a répondu : non, c’est réglé : vous êtes des jumeaux. J’ai eu la même réaction que tout le monde en entendant cela : je suis parti à rire ! »

Antoine Bertrand et Louis-José Houde jouent deux frères jumeaux dans la comédie <i>Menteur</i>. 
Photo courtoisie, Films SéVille

Neuvième comédie du réalisateur Émile Gaudreault (De père en flic 1 et 2, Le sens de l’humour), Menteur raconte l’histoire d’un menteur compulsif (joué par Louis-José Houde) qui voit tous les mensonges qu’il a racontés dans sa vie devenir soudainement réalité. Avec l’aide de son frère jumeau (Antoine Bertrand) et d’une nouvelle collègue de travail (Catherine Chabot), il tentera de trouver une façon de mettre fin à ce cauchemar.

Antoine Bertrand et Louis-José Houde se connaissaient à peine avant de commencer à travailler sur Menteur. Bertrand raconte en riant qu’ils se sont rencontrés pour la première fois au début de leur carrière, il y a 16 ans, sur le plateau de tournage du téléroman Virginie. Les deux artistes – qui étaient peu connus à l’époque – avaient partagé une courte scène ensemble à l’écran.

« À part cette rencontre qui date de très longtemps, je ne connaissais pas vraiment Louis-José », admet en entrevue l’acteur de Louis Cyr et Boomerang.

« Personnellement, je trouve qu’il est notre meilleur humoriste au Québec, notre plus drôle. J’ai vu tous ses shows. Je pense qu’on avait une espèce de respect mutuel et ç’a cliqué très rapidement. Il n’y avait pas de relance ni de combat de coqs. Louis-José était au service de l’histoire et non de lui-même. »

Une proposition originale

Abonné jusqu’à maintenant aux rôles de bons gars (autant dans De père en flic que dans Ça sent la coupe), Louis-José Houde dit avoir eu un grand plaisir à jouer un personnage moins aimable.

« C’est une bonne personne au fond de lui, mais il peut être détestable parce qu’il écœure tout le monde autour de lui avec ses mensonges. J’ai trouvé ça le fun à jouer », souligne-t-il.

Antoine Bertrand et Louis-José Houde jouent deux frères jumeaux dans la comédie <i>Menteur</i>. 
Photo courtoisie, Films SéVille

En lisant le scénario de Menteur, Antoine Bertrand a tout de suite été séduit par l’idée de jouer dans une comédie fantaisiste, un genre qui a peu été exploité au Québec jusqu’à maintenant. Il balaie par ailleurs du revers de la main les comparaisons qui pourraient être faites avec Menteur, menteur, une comédie hollywoodienne sortie en 1997 dans laquelle Jim Carrey jouait aussi un mythomane invétéré.

« Je trouverais ça un peu réducteur de comparer Menteur à ce film parce que la proposition d’Émile [Gaudreault] est tellement forte, observe-t-il. Je trouve ça même surprenant que personne n’ait fait de film comme celui-là avant. Parce que le mensonge est à la base de la comédie. Chaque fois qu’on rit dans la vie, si on fouille un peu et qu’on gratte, on s’aperçoit que c’est construit à partir d’un mensonge. En fait, la seule comparaison que l’on peut faire avec Menteur, menteur, c’est le titre. Et je dirais que notre film est meilleur ! »


► La comédie Menteur prend l’affiche mercredi (le 10 juillet). 

 

L’acteur qui aime les humoristes

Antoine Bertrand et Louis-José Houde jouent deux frères jumeaux dans la comédie <i>Menteur</i>. 
Photo courtoisie, Films SéVille

Antoine Bertrand aime jouer avec les humoristes. Après avoir été jumelé à Patrick Huard dans la comédie Starbuck et au Français Omar Sy dans le film Demain tout commence, l’acteur de 41 ans était emballé à l’idée de former un nouveau tandem comique avec Louis-José Houde.

« Chaque fois qu’un humoriste joue dans un film, on m’appelle pour jouer son bras droit ! » lance en riant Antoine Bertrand.

« J’aime ça parce que faire rire est l’un de mes grands plaisirs dans ma vie. Et eux, c’est leur métier de faire rire. Je suis toujours fasciné quand je vois à quel point ils sont investis dans cela.

« J’ai une admiration sans bornes pour le travail d’humoriste. Je trouve qu’ils sont mille fois plus travaillants que les acteurs. Parce qu’ils créent leur contenu et qu’ils sont seuls sur scène. Moi, je deviens drôle juste quand je joue avec quelqu’un d’autre. Chaque fois que j’ai essayé d’être drôle, seul sur scène en humour, ça ne marchait pas. J’ai besoin d’un partenaire de jeu pour m’allumer et je pense qu’on s’est beaucoup nourris de cela, Louis-José et moi. Je ne serais pas capable de reprendre la même ligne 100 fois. À un moment donné, il y a une spontanéité qui s’effrite­­­. Mais pour Louis-José, c’est le contraire. Il est capable de trouver des nuances après avoir répété 100 fois la même réplique. Je trouve ça admirable. »

Un duo complémentaire

Pour Louis-José Houde, c’est justement grâce à cette complémentarité qu’Antoine Bertrand était le partenaire idéal pour incarner son frère dans Menteur :

Antoine Bertrand et Louis-José Houde jouent deux frères jumeaux dans la comédie <i>Menteur</i>. 
Photo courtoisie, Films SéVille

« Comme le faisait remarquer Émile [Gaudreault], il n’y a pas énormément d’acteurs qui sont capables de jouer dans le même registre qu’Antoine. On a le même âge, le même humour. J’ai tout de suite senti qu’on pourrait bien s’entendre », indique l’humoriste.

« Antoine est un gars qui est très drôle dans la vie et qui a en plus une grande connaissance des stand-up comiques. Mais c’est le fun aussi qu’il ne soit pas un humoriste de scène. J’aime ça jouer avec des acteurs de formation qui ont beaucoup d’expérience. Je me sens rassuré par leur présence sur un plateau. En plus, ce n’est pas ennuyant de tourner avec Antoine. Même si on fait de très longues journées, il a toujours de l’énergie ! Et personnellement, ça me fait du bien de ne pas être le gars le plus drôle sur le plateau ! »

Dix ans après la sortie du premier film De père en flic, son premier rôle important à l’écran, Louis-José Houde estime avoir pris du galon comme acteur.

« J’ai plus de confiance qu’avant, observe-t-il. Je prends aussi plus de plaisir qu’avant parce que le stress est moins présent. Je crois que je joue mieux avec les silences et avec les nuances et que mon jeu est moins précipité. Je m’aperçois que faire des films fait maintenant partie de ma vie. Ce n’était pas prévu dans ma carrière, mais je suis content et je suis chanceux de pouvoir faire ça. »