/news/provincial
Navigation

Trois incendies sur dix causés par des articles de fumeur

Coup d'oeil sur cet article

À Québec, trois incendies sur dix (31 %) sont causés par des articles de fumeur.

C’est une des principales données qui ressort du rapport d’activités (2016-2017-2018) du Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec (SPCIQ).

« La plupart de ces incendies avaient comme lieu d’origine les balcons ou autres aires extérieures », explique le SPCIQ en parlant des sources de chaleur dans les incendies causés par des articles de fumeur.

Les autres principales causes d’incendie sont les équipements de cuisine (16 %) et les équipements de distribution d’électricité (16 %).

Pertes

Entre 2016 et 2018, trois morts ont été causées par des incendies : aucune en 2016, deux en 2017 (lors d’une même tragédie) et une en 2018.

Le Commissariat des incendies a également chiffré les pertes matérielles totales causées par des incendies à 25 millions $ (2018) contre 22,3 millions $ (2017) et 21 millions $ (2016).

D’autre part, le temps de réponse moyen des pompiers de Québec tournait, en 2018, autour de 10 minutes. C’est deux minutes de moins qu’en 2016. À noter que cette donnée concerne uniquement les incendies de bâtiments à risques faibles (bâtiments résidentiels détachés de moins de trois logements ou de moins de trois étages).

Le rapport d’activités précise également « qu’en moyenne, plus de 12 000 appels par année sont acheminés au SPCIQ dont 64 % correspondent à des événements reliés aux incendies, soit les alarmes incendie, les vérifications incendie, les incendies de bâtiments ainsi que les autres types de feux dont les feux de véhicules ».