/sports/baseball/capitales
Navigation

Capitales: Bon week-end aux guichets

Capitales: Bon week-end aux guichets
Photo Agence QMI, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – La météo du mois de juin n’a pas aidé l’organisation des Capitales de Québec à recevoir bien des gens sur la terrasse et dans les estrades du Stade Canac. Avec quatre rencontres à disputer ce week-end face aux Miners de Sussex County, dame Nature a cette fois été du côté des Capitales, et l’effet s’est fait ressentir à la billetterie.

Le programme double qui avait lieu samedi a permis de regrouper 4197 personnes au total. Vendredi, ce sont 2537 partisans qui étaient venus encourager les Capitales. Pour le dernier match de la série, dimanche, ce sont 2369 personnes qui s’étaient déplacées au Stade Canac.

Il s’agit du meilleur week-end de la saison aux guichets pour l’organisation des Caps. Les chaudes soirées ont nettement contribué à l’achalandage de la fin de semaine au Stade Canac.

«En 21 saisons avec les Capitales, je n’ai jamais vu un mois aussi affreux côté météo que le mois de juin de cette année. Ça nous a coûté un samedi et un jeudi, habituellement des journées où il y a beaucoup de monde sur la terrasse, qui se transporte ensuite dans les estrades durant le match», avait souligné le président Michel Laplante avant la série de quatre matchs face aux Miners.

«C’est malheureux, mais nous ne pouvons rien faire contre ça. Et même si nous avons de bonnes foules en juillet et en août, nous ne pouvons pas reprendre ce qui a été perdu en juin», avait-il ajouté.

Peu d’importance

Les Capitales ont connu un début de saison pour le moins difficile. Plusieurs joueurs se sont blessés dès les premiers matchs, et l’arrivée tardive des joueurs cubains a compliqué la tâche du gérant, Patrick Scalabrini.

Le président de la formation québécoise ne croit pas que les mauvaises performances ont eu un impact sur la baisse des foules.

«Encore une fois, c’est la météo, le premier facteur. Les gens de Québec veulent une équipe gagnante, et c’est ce que nous voulons leur offrir. Nous l’avons prouvé dans le passé. Toutefois, je ne crois pas que ce soit la raison principale», a dit Laplante.

Les chiffres de ce week-end confirment le point de vue de l’ex-joueur et gérant, qui est maintenant président des Capitales.