/entertainment
Navigation

La planche à roulettes fait un retour en force

La planche à roulettes fait un retour en force
Photo Agence QMI, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Que ce soit pour les acrobaties ou pour le mode de vie, la planche à roulettes, affectueusement appelée skate par les passionnés, fait un véritable retour en force dans les rues et sur les rampes, et ce, autant auprès des anciens adeptes que des petits.

Les parcs et les rues du Québec vibrent au son des roulettes et des planches dès le beau temps venu.

Pratique comme mode de vie ou pour performer sur les rampes et les structures, la planche à roulettes s’avère un excellent exercice, autant physique que mental, fait valoir Louis Grégoire, skateboarder et propriétaire de l’école de planche à roulettes Qc.SkateboardCamp.

«Le skate se distingue des autres sports sur le plan de la détermination et la persévérance. Ça prend beaucoup d’équilibre, d’analyse et de la proprioception. Ça se passe dans la tête. Ça demande de la persévérance et beaucoup d’essais et erreurs», observe M. Grégoire.

La planche à roulettes fait un retour en force
Photo Agence QMI, Simon Clark

Bénéfices

Ce sport permet de développer aussi d’autres habiletés, comme les réflexes et une «seconde vision» en ce qui a trait aux surfaces sur lesquelles les adeptes peuvent rouler.

«En skate, on a une vision différente. On analyse constamment, on a une seconde vision du mobilier urbain et on examine la façon dont on peut exploiter la structure», précise M. Grégoire, ajoutant qu’il n’est pas nécessaire d’être un professionnel ou d’avoir les habiletés d’un artiste de cirque pour profiter des bienfaits de ce sport.

«Juste le fait de se déplacer en skate, c’est bon physiquement. C’est officiel que tu vas brûler de l’énergie. Tout ton corps bouge. Tu tombes, tu te relèves et tu cours après ta planche. J’ai vu des jeunes avec un petit surpoids, et un an après avoir commencé le skate, c’était parti.»

La planche à roulettes fait un retour en force
Photo Agence QMI, Simon Clark

Nouvelle discipline olympique

Dans l’industrie de la planche à roulettes depuis de nombreuses années, Étienne Demers, propriétaire de l’entreprise 5-0 Boardshop, confirme que la discipline connaît un véritable essor après avoir été en déclin plusieurs années.

Selon lui, l’arrivée de la discipline aux Jeux olympiques de Tokyo, à l’été 2020, a aidé à raviver l’intérêt pour ce sport, mais c’est aux anciens adeptes que l’on doit ce retour en force, croit-il.

«Ceux qui faisaient du skate dans le temps sont aujourd’hui devenus parents et ils initient leurs enfants à ce sport. Les jeunes de 15 à 18 ans ne sont pas tant là. Mais il y a une recrudescence d’enfants âgés de 2 à 8 ans», observe M. Demers.

Il ajoute que les parents se remettent alors à rouler, afin de passer du temps avec leurs enfants et que de plus en plus de clients achètent des planches pour des fins de déplacement uniquement.

À Lévis, la popularité de ce sport a même convaincu la Ville de démarrer un projet pilote qui autorisera le longboard comme mode de déplacement sur certaines pistes cyclables dès l’été 2020.

Les 4 types de planches les plus populaires

Short Deck

La planche à roulettes fait un retour en force
Photo courtoisie

 

Planche la plus populaire. L’idéale pour les «skateparks» et les manœuvres de rue.

Cruiser

La planche à roulettes fait un retour en force
Photo courtoisie

C’est un hybride entre le shortdeck et le longboard. Elle est facile à manœuvrer.

Longboard downhill

La planche à roulettes fait un retour en force
Photo courtoisie

Planche plus épaisse et rabaissée, idéale pour descendre les pentes.

Longboard pintail (en forme de surf)

La planche à roulettes fait un retour en force
Photo courtoisie

Planche de piste cyclable, idéale comme moyen de transport, pour l’usage de plaisance et le carving (rouler en effectuant des virages coupés, comme en surf).

Quelques endroits pour aller rouler

Saint-Bernard-de-Beauce

  • Parc des loisirs de Saint-Bernard

Lévis

  • Parc Renaud-Maillet (secteur Saint-Rédempteur)

Beauport

  • Parc Étienne-Parent

Lévis

  • Parc Quatre-Saisons (secteur Saint-Jean-Chrysostome)

L’Ancienne-Lorette

  • Complexe multidisciplinaire