/opinion/columnists
Navigation

Des actions immédiates

Coup d'oeil sur cet article

L’affaire est choquante. Notre Bureau d’enquête rapportait mercredi que douze personnes étaient récemment décédées alors qu’elles étaient dans l’attente d’une chirurgie cardiaque.

C’est enrageant. Il ne s’agit pas de gens qui souffraient de maladies sans remède ou qui auraient omis de consulter pour obtenir des soins. On parle de personnes qui souffrent de problèmes de santé connus, suivies par des spécialistes et désireuses de recevoir les traitements nécessaires pour aller mieux.

Et on les a laissés tomber.

La situation empire

Les raisons de cette situation semblent nombreuses. Pénurie de personnel, dont des infirmières et des perfusionnistes ; organisation du travail qui fait fermer les blocs opératoires trop tôt ; réforme Barrette qu’on cite commodément, mais dont on peine à tout le moins à établir ce qu’elle a bien pu faire de bien. Selon la ministre Danielle McCann, le nombre de patients qui attendaient hors délai pour une chirurgie est passé de 400 à 1000 entre 2014 et 2018.

Et on craint que les vacances empirent la situation, alors que les personnes cardiaques sont devenues plus vulnérables à la chaleur. Le Conseil pour la protection des malades réclame que les cas les plus urgents soient référés vers l’Ontario et les États-Unis.

Il faut plus que ça

François Legault reconnaît que c’est inacceptable. Il croit toutefois que les solutions se trouvent au Québec. Il renvoie les hôpitaux à leurs obligations d’offrir les soins dans des délais requis et annonce que sa ministre fera des changements.

Malheureusement, il faudra plus que ça, dans l’immédiat.

Lors d’un débat des chefs, Jean Charest avait reproché à Pauline Marois d’avoir envoyé des gens atteints du cancer se faire soigner aux États-Unis, quand elle était ministre.

« Vous auriez fait quoi ? Vous les auriez laissés mourir ? » avait-elle répondu.

C’est désormais à François Legault que la question doit être posée.

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions