/entertainment/tv
Navigation

«Si on s’aimait» n’affrontera pas «District 31»

«Si on s’aimait» n’affrontera pas «District 31»
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Il avait été question que le nouveau docu-réalité quotidien de TVA, Si on s’aimait, s’installe dans la case horaire de 19 h, à l’automne, et affronte ainsi un rouleau compresseur appelé District 31. Ce ne sera finalement pas le cas, a-t-on appris lundi matin.

La productrice Anne Boyer, de Duo Productions, et les animateurs Émily Bégin et Guillaume Lemay-Thivierge, l’ont confirmé à l’Agence QMI lors d’une visite de plateau: c’est finalement à 19 h 30 que sera diffusée l’émission, du lundi au mercredi, pendant 12 semaines, à compter du 9 septembre.

 

Émily Bégin et Guillaume Lemay-Thiverge
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Émily Bégin et Guillaume Lemay-Thiverge

 

Des rumeurs récentes envoyaient Si on s’aimait à 19 h, directement face à District 31, mais TVA a finalement décidé de jouer de sagesse et d’épargner cette lutte féroce à son nouveau concept, probablement en raison des cotes d’écoute faramineuses décrochées par le feuilleton policier de Luc Dionne.

«On serait allés au combat, parce qu’on est du monde courageux, mais on est contents, a avoué Anne Boyer, en entrevue. Ce n’est pas nécessaire d’être dans la grosse misère non plus! Les gens vont pouvoir s’offrir les deux séries...»

 

Anne Boyer
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Anne Boyer

 

«C’est une très bonne nouvelle. Je ne veux pas m’attaquer à moi-même!», a pour sa part badiné Guillaume Lemay-Thivierge, qui réalisera des épisodes de District 31 vers la fin de l’automne.

Début de tournage

Émily Bégin et Guillaume Lemay-Thivierge entamaient lundi leurs portions de tournage de Si on s’aimait.

Le tandem agira un peu comme observateur et commentateur dans ce rendez-vous au format complètement original, pensé par Anne Boyer. On y suivra des couples dans la trentaine, la quarantaine et la cinquantaine dans toutes les étapes cruciales de la vie d’un couple: le jeu de séduction («dating»), les fréquentations, la cohabitation, le voyage (car c’est souvent lorsqu’on part à l’étranger avec une personne qu’on découvre pleinement sa véritable nature) et le bilan. La sexologue et experte en accompagnement relationnel, Louise Sigouin, conseillera les participants dans ces divers paliers d’évolution amoureuse.

 

Louise Sigouin
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Louise Sigouin

 

«Je suis content que ça soit une quotidienne, parce que, quand tu commences, tu as hâte de voir la suite, a lancé Guillaume Lemay-Thivierge. C’est addictif, parce que tu apprends quelque chose...»