/sports/others
Navigation

Dure journée pour Karol-Ann Canuel

Dure journée pour Karol-Ann Canuel
Photo d'archives Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

(Sportcom) - À la cinquième étape du Giro féminin, 88 kilomètres reliant Ponte in Valtellina et Lago di Cancano, en Italie, la Québécoise Karol-Ann Canuel a peiné, finissant loin derrière la gagnante, mardi.

La Néerlandaise Annemiek Van Vleuten (Mitchelton-Scott) a envoyé un message fort à tout le peloton. Elle s’est imposée en solo avec une avance de près de 3 minutes sur sa plus proche poursuivante, sa compatriote Lucinda Brand (Sunweb).

Anna Van der Breggen a été la meilleure coéquipière de Canuel chez Boels–Dolmans avec une sixième place, terminant dans le même peloton que la deuxième. Quant à la Gatinoise, elle a conclu au 43e rang, à 13 min 36 s de la gagnante.

Van Vleuten, gagnante du Giro 2018, met la main sur le maillot de meneuse et détient une avance de 2:16 sur sa plus proche poursuivante, l’ancienne meneuse Katarzyna Niewiadoma (Canyon-SRAM).

L’ascension du col Passio Gavia a été retirée du parcours originalement prévu en raison de glissements de terrain, sauf que cela n’a pas rendu l’étape plus facile, comme l’a indiqué Canuel

«J’ai fait la dernière montée à mon rythme. C’était un parcours super exigeant aujourd’hui et je dois dire je suis pas mal fatiguée. Je suis aussi embêtée par un mal de dos et j’espère que ça va passer», a dit Canuel.

La nouvelle championne canadienne ignore pour l’instant si elle se sentira d’attaque pour le contre-la-montre individuel de 12 kilomètres qui aura lieu mercredi.

«Je vais voir comment je me sens.»