/entertainment/feq
Navigation

FEQ: Caravane aussi casse-cou que Twenty One Pilots

Quebec
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Les gars de Twenty One Pilots ne sont pas les seuls casse-cous de la programmation 2019 du Festival d’été. Le chanteur du groupe Caravane, Dominic Pelletier, ne donne pas sa place non plus.

Par trois fois, durant la prestation du quatuor rock de Québec, en première partie des Strumbellas, mardi, à place George-V, il s’est lancé dans la foule pour du «crowd surfing» pratiqué à ses risques et périls tellement les festivaliers le faisaient tournoyer dans tous les sens. En particulier la tête en bas.

«J’ai mis mes culottes de sport, je suis prêt», a-t-il crié juste avant de déchirer sa camisole, qui n’a pas résisté à sa téméraire envolée.

Dans son aventure, Pelletier a failli tomber à plusieurs reprises mais jamais il n’a cessé de chanter. Un vrai rockeur comme il ne s’en fait plus, mesdames et messieurs.

Ce fut le fait saillant d’un concert autrement très dynamique, qui a vu la formation de Québec, un des trésors méconnus de la scène musicale de la capitale, interpréter les meilleurs titres de ses trois albums Chien noir, Fuego et Supernova.

S’il a donné son corps pour le spectacle, Dominic Pelletier a par ailleurs exprimé sa reconnaissance à ceux qui se sont déplacés deux heures avant le show principal de la soirée pour voir Caravane. «Vous auriez pu aller voir mille autres groupes, mais vous êtes là.»

Caravane les a bien récompensés.