/lifestyle/books
Navigation

Le Prix de la nouvelle à Constantia Soteriou

Une première présentation en Amérique du Nord

Constantia Soteriou (à l’avant-plan) et Alicia Despins, membre du comité exécutif responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements à la Ville de Québec.
Photo Stevens Leblanc Constantia Soteriou (à l’avant-plan) et Alicia Despins, membre du comité exécutif responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements à la Ville de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Constantia Soteriou a remporté le Prix littéraire de la nouvelle du Commonwealth pour son texte Les Coutumes de la mort.

L’auteure originaire de Chypre, qui réside à Nicosie, a reçu son prix mardi, en début de soirée, à la Maison de la littérature à Québec.

C’est la première fois que la Fondation du Commonwealth tenait cette cérémonie en Amérique du Nord. Québec fait partie depuis 2017 du réseau des villes de littérature UNESCO.

Plus de 5000 participants, provenant de 50 pays du Commonwealth, avaient soumis leur candidature pour ce concours qui existe depuis 2012.

Les cinq finalistes étaient tous des femmes. On retrouvait, en plus de la gagnante, Mbozi Haimbe (Zambie), Harley Hern (Nouvelle-Zélande), Saras Manickam (Malaisie) et Alexia Tolas (Bahamas).

« Le fait que cinq femmes étaient finalistes me rend très heureuse. C’est rare et ça démontre le grand potentiel des femmes », a lancé Constantia Soteriou, qui a mis la main sur une bourse de 8200 $.

Aishe Goes on Vacation, son premier roman, écrit en 2015, a remporté le Prix littéraire d’Athènes.

Ouvert aux francophones

Les Coutumes de la mort raconte l’histoire de mères et d’épouses chypriotes auxquelles on a fait croire que leurs êtres chers étaient portés disparus à la suite de la guerre de 1974, alors que l’État détenait plutôt des preuves de leur mort.

La Fondation du Commonwealth a profité de cette visite à Québec pour indiquer que les auteurs francophones pourront dorénavant s’inscrire à ce concours.

« Je suis heureuse de cette nouvelle opportunité pour nos écrivains et fière de soutenir leur participation à cet important concours littéraire international », a dit Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions