/sports/others
Navigation

Boucher plaide pour une équipe de la NBA au Québec

Le prochain camp d’entraînement des Raptors, à Québec, sera très important pour l’attaquant Chris Boucher.
Photo d’archives Le prochain camp d’entraînement des Raptors, à Québec, sera très important pour l’attaquant Chris Boucher.

Coup d'oeil sur cet article

L’engouement monstre au Québec durant les plus récentes séries de l’Association nationale de basketball, ainsi que celui créé mercredi par l’annonce de la tenue du camp d’entraînement des Raptors de Toronto à Québec démontre une chose, selon le basketteur montréalais Chris Boucher : le Québec mérite d’avoir une équipe de la NBA.

Le joueur des Raptors espère d’ailleurs que la présence de son équipe dans la Vieille Capitale du 29 septembre au 3 octobre sera un pas de plus vers cet objectif.

« Quand j’ai su ça ce matin [mercredi], j’étais très excité. J’espère que ça pourra faire ouvrir des yeux dans le but d’avoir une équipe au Québec », a-t-il mentionné mercredi lors d’une conférence téléphonique, lui qui se trouve actuellement à Las Vegas, où il prend part au calendrier de la Ligue d’été (Summer League) de la NBA.

Pour Boucher, les nombreux rassemblements organisés à travers la Belle Province lors du récent parcours éliminatoire des Raptors ont été un message clair à la NBA.

« J’ai réalisé l’engouement pour le basket quand je suis allé à Montréal en octobre dernier [pour un match préparatoire]. Puis, quand j’ai vu que Montréal avait recréé son propre Jurassic Park durant les séries, j’ai compris que le Québec méritait une équipe de la NBA. »

Sur le plan personnel, Boucher se réjouit de savoir que le camp des Raptors sera présenté en sol québécois pour la première fois. Il s’attend à ce que quelques membres de sa famille fassent la route vers Québec pour lui rendre visite.

Et il promet aussi de manger une poutine !

CHANCE À SAISIR

Cela dit, ce camp d’entraînement sera plus qu’un voyage familial pour le Montréalais et ancien porte-couleurs du programme de basketball d’Alma. Les Raptors ont essuyé les départs de deux joueurs d’importance, notamment Kawhi Leonard, qui aurait signé un contrat de trois ans et 103 millions $ avec les Clippers de Los Angeles, mais aussi Danny Green.

Pour l’heure, les Raptors n’ont toujours pas remplacé ces deux joueurs à l’externe et si rien ne change, Boucher sait pertinemment que la porte sera grande ouverte à quiconque voudra se lever et saisir sa chance.

« Quand quelqu’un part, c’est au prochain gars de prendre sa place. Tout le monde pense comme ça. C’est certain qu’on aurait aimé qu’ils restent, mais ça crée une opportunité pour d’autres joueurs. Je suis l’un des gars qui peuvent être favorisés dans cette situation. Je dois maintenant continuer à travailler fort et j’ai montré ce que je suis capable de faire en Summer League. »

Jusqu’à présent dans la Ligue d’été, Boucher est cinquième pour la moyenne de points par match avec 22,7 et pour les rebonds avec 10,7.

DEUX EXEMPLES

Ce qui permet à Boucher de croire en ses chances, c’est que certains de ses coéquipiers avec les Raptors, Fred VanVleet et Pascal Siakam, sont passés par un parcours semblable au sien.

« Comme moi, ils ont joué dans la G-League et la Summer League et maintenant, ils sont des partants dans la NBA. Je vais continuer à suivre ce chemin. Ç’a fonctionné pour eux, alors je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas marcher pour moi. »

Boucher a pris part à 28 matchs des Raptors la saison dernière, affichant une moyenne de 3,3 points et deux rebonds par rencontre.