/entertainment/feq
Navigation

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Les Plaines ont été soumises à leur traditionnel électrochoc, mercredi soir. La musique électronique a attiré au Festival d’été des milliers de jeunes qui raffolent de beats lourds et qui ont eu droit à une fumante soirée avec le retour du favori de l’Électro-FEQ, Diplo, mais aussi une spectaculaire performance du Norvégien Kygo.  

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

À sa 8e édition, force est de constater que la soirée EDM du festival ne connaît pas d’essoufflement en termes d’achalandage. Impressionnant de voir à quel point les festivaliers s’y étaient donné rendez-vous en grand nombre, même si la tête d’affiche, Kygo, est un peu moins grand public que les Chainsmokers programmés l’an dernier. 

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

En douceur

La soirée a débuté en douceur avec Megan Bülow, qui ne garde que bülow comme nom d’artiste. La jeune Allemande de 19 ans, sacrée révélation de l’année aux derniers prix Juno, connaît un succès planétaire avec son premier EP. 

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

 Vêtue d’un jean, d’un t-shirt, de ses Converse, et casquette vissée sur la tête, l’artiste singulière était accompagnée par un batteur et un claviériste. Malgré toutes les qualités de sa pop planante, bülow n’avait pas l’artillerie nécessaire pour faire lever le party. 

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

Explosif

Le parterre avait enfin de quoi s’extasier avec le duo canadien Loud Luxury, qui a débuté en force avec une de ses chansons les plus connues, Body. Pas le temps de niaiser : des confettis et des pétards ont explosé dès lors, après quoi le duo a sorti un boyau à fumée pour boucaner la foule, ne ménageant rien pour les divertir. 

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

 Au cours de ce premier passage à Québec remarqué, Andrew Fedyk and Joe Depace ont profité de leur tribune pour jouer I Got A Ride, nouvelle chanson qui sort vendredi. 

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Simon Clark/Agence QMI

 Diplo, le chouchou

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

 De retour sur les Plaines pour la troisième fois après avoir été de la toute première soirée Électro-FEQ en 2012, le poids lourd de la musique EDM, Diplo, s’est ensuite montré plus effacé, laissant toute la place aux projections ludiques et colorées, aux feux d’artifice et à sa musique. 

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

 «Québec, je vous aime tellement», a-t-il lancé avant d’aller chercher dans la foule un drapeau de la province sur lequel était inscrit... le nom de Kygo. 

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

Du piano et du violon

Le Norvégien Kyrre Gørvell-Dahll de son vrai nom, en a mis plein la vue, débarquant avec un attirail pour soutenir son «tropical house», devant une foule galvanisée par ses prédécesseurs. 

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

 Il a lancé le bal au piano sur une plateforme surélevée, avant de s’installer derrières ses platines pour 75 minutes de mixage de ses plus grands hits, dont celui qu’il a fait avec Imagine Dragons, Born To Be Yours

[PHOTOS] FEQ: électrochoc sur les Plaines avec Diplo et Kygo
Photo Simon Clark

L’artiste de 27 ans a été rejoint par l’interprète Justin Jesso pour deux pièces, dont une finale enlevante sur Firestone. Huit musiciennes, que des violonistes, sont montées sur scène pour faire cette seule et unique chanson, tandis que Kygo était de retour au piano.   

 Kygo a aussi fait résonner la voix de Whitney Houston avec Higher Love, remixant aussi du AC/DC au passage pour faire sauter la foule. Oui, il y avait des confettis, du feu, des lasers, mais ce qu’on retiendra est tout le travail derrière les projections, qui habillaient chaque pouce carré en arrière-scène. 

 L’Électro-FEQ est toujours une des soirées les plus occupées pour les secouristes, et mercredi soir n’a pas fait exception. On les a vus fort occupés à extirper en grand nombre des jeunes festivaliers incommodés.