/entertainment/movies
Navigation

«Montréal est une des plus belles villes» - Jesse Eisenberg

Jesse Eisenberg
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Deux ans après avoir eu un « véritable coup de cœur » pour Montréal, l’acteur américain Jesse Eisenberg continue d’entretenir son histoire d’amour pour la métropole. Prochaine étape ? « Ma femme et moi songeons à y déménager », annonce-t-il. 

Il n’est pas rare d’entendre les artistes confesser leur amour pour la ville dans laquelle ils débarquent lors des tournées de promotion. Mais dans certains cas, l’attachement est indubitablement sincère. C’est le cas de Jesse Eisenberg. 

L’acteur new-yorkais, nommé aux Oscars en 2011 pour le film The Social Network, a séjourné à Montréal il y a deux ans pour le tournage du film The Hummingbird Project. Et le coup de foudre a été immédiat. 

« Ma femme et moi, on y revient dès qu’on en a l’occasion. On s’est fait des amis chez qui on loge durant nos séjours et plus on passe de temps ici, plus on s’imagine y habiter un jour. Montréal est réellement une des plus belles villes au monde », insiste Jesse Eisenberg, rencontré par Le Journal dans un restaurant du centre-ville, la semaine dernière. 

C’est d’ailleurs durant ses vacances ici que l’acteur a pris le temps de rencontrer les médias locaux. Son séjour tirait alors à sa fin (il a depuis quitté la métropole), mais il avait déjà passé « quelques semaines » en ville en compagnie de sa femme Anna Strout et de leur fils de deux ans. 

À Fantasia 

Le but de ces rencontres ? Promouvoir The Art of Self-Defense. Bien que le film soit attendu sur nos écrans le 19 juillet, les Montréalais pourront y avoir un accès anticipé dans le cadre du festival Fantasia, qui projettera le film jeudi soir, à l’occasion de sa soirée d’ouverture. 

À l’écran, Jesse Eisenberg prête ses traits à une victime d’une agression violente qui entreprend des cours d’arts martiaux pour apprendre à se défendre en cas de récidive. L’intrigue permet au cinéaste et scénariste Riley Stearns d’aborder différents thèmes avec humour, le plus prédominant étant celui de la masculinité toxique.  

► Le film The Art of Self-Defense sera présenté à Fantasia jeudi soir. Il prendra ensuite l’affiche le 19 juillet. Le festival Fantasia se poursuit jusqu’au 1er août.