/entertainment/feq
Navigation

FEQ: cinq vedettes et une indésirable

Du rock, du hip-hop et de la pluie pour le dernier week-end du Festival d’été

Coup d'oeil sur cet article

Les stars du rock et du hip-hop et... la pluie seront les vedettes de la dernière fin de semaine de la 52e édition du Festival d’été de Québec. Vous reste-t-il encore de l’énergie en réserve pour applaudir ces cinq têtes d’affiche et faire fi d’une invitée peu commode ?  

Logic   

Photo d'archives, AFP

Plaines d’Abraham, vendredi soir, 22 h  

C’est assurément l’année du hip-hop au Festival d’été. Après A Boogie wit da Hoodie et Souldia, c’est au tour du rappeur américain Logic de venir balancer ses compositions aux amateurs du genre musical le plus en vogue sur la planète. De son vrai nom Sir Robert Bryson Hall II, Logic viendra notamment présenter son petit dernier, Confessions of a Dangerous Mind, un album sorti en mai qui renferme des collaborations avec quelques noms connus, genre Eminem, Gucci Mane, G-Eazy, Will Smith, Wiz Khalifa. Excusez du peu !   

Loud   

Photo d'Archives, Pascal Huot

Place George-V, samedi soir, 21 h 20  

Sans l’ombre d’un doute, la plus grosse soirée, ou plutôt journée, de rap québécois dans l’histoire du FEQ. À partir de 15 h, sept artistes défileront sur la deuxième plus grande scène du festival à l’occasion de cet événement qui réunira Robert Nelson, membre d’Alaclair Ensemble, Sans pression, l’étoile montante Naya Ali, le gars de la place Koriass et la star incontestée de l’heure, Loud.   

Imagine Dragons   

Photo d'archives, Imagine Dragons

Plaines d’Abraham, samedi soir, 21 h 30  

Dans le créneau du rock qui se marie bien avec les ondes radio, Imagine Dragons est dans une classe à part depuis que le succès Radioactive en a fait des vedettes mondiales. La bande de Dan Reynolds, déjà signataire d’un triomphe dans la capitale, au Centre Vidéotron, ne devrait pas avoir de difficulté à mettre dans sa poche l’une des plus importantes foules attendues au FEQ 2019.   

The Offspring   

Photo d'archives, Pascal Huot

Plaines d’Abraham, dimanche, 19 h 45  

Ce sera vraiment Noël en juillet pour les fans de punk à tendance pop, la dernière journée du festival. Ancienne tête d’affiche du festival en 2012, le groupe au catalogue inépuisable de hits revient en covedette. En attendant d’entendre leur prochain album, dont la sortie est sans cesse repoussée, voilà une belle occasion de renouer avec Pretty Fly (For a White Guy) et Self Esteem.   

Blink-182   

Photo AFP

Plaines d’Abraham, dimanche, 21 h 30  

On les attendait depuis longtemps. Le trio punk californien s’en vient à Québec armé de bonnes intentions. D’abord jouer l’intégrale de son album Enema of the State, sur lequel on retrouve What’s My Age Again, All The Small Things et Adam’s Song. En outre, ils promettent le concert le plus spectaculaire du FEQ, du moins si on se fie aux 13 camions remplis de matériel qui iront se garer derrière la scène.   

La pluie   

Photo d'archives, Annie T. Roussel

Tout le week-end, heure inconnue  

Pour le moment, les prévisions météo pointent des risques d’averses et des orages vendredi, samedi et dimanche. Mais si Avenged Sevenfold a pu annuler sa venue à la dernière minute, l’année passée, peut-être que la pluie peut en faire autant cette année. Prévoyez quand même un imperméable, on ne sait jamais.