/news/politics
Navigation

Immigration: la suspension d’un programme pour diplômés décrié

Coup d'oeil sur cet article

La décision du gouvernement Legault de suspendre temporairement un programme permettant aux étrangers récemment diplômés au Québec d’immigrer plus rapidement suscite des interrogations auprès des partis d’opposition.

Mis en place en 2010 par le gouvernement libéral de Jean Charest, le Programme de l'expérience québécoise (PEQ) permet notamment aux diplômés du Québec et aux travailleurs étrangers temporaires d’obtenir en accéléré un Certificat de sélection du Québec en vue de la résidence permanente.

C’est la réception des demandes pour le volet des diplômés qui a été suspendue jusqu’au 1er novembre 2019, selon ce que l’on peut lire dans la Gazette officielle du Québec de ce mercredi.

«Cette décision vise à donner la priorité à la sélection de personnes qui occupent un emploi au Québec au cours de cette période», a fait savoir le ministère sur son site web.

Il est également précisé qu’il est «toujours possible pour les diplômés du Québec qui souhaitent y demeurer de faire une demande de permis de travail post-diplôme auprès du gouvernement du Canada».

L’ex-ministre Dominique Anglade, candidate à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ), ne s’explique pas cette décision. «On cherche à attirer et retenir les meilleurs talents. Clairement pas la voie empruntée par la CAQ», a fait savoir sur Twitter celle qui est porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration.

De son côté, le solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a dénoncé «l’obsession idéologique de la CAQ pour la réduction de l’immigration» qui mène, selon lui, à «une décision qui sera mauvaise à tous les égards».

«Des milliers de jeunes viennent étudier chaque année au Québec et l’un de nos défis est justement de les retenir ici, a-t-il ajouté dans un communiqué. On parle de jeunes qui étudient déjà ici et qui parlent français! Il faut favoriser leur intégration au Québec, pas leur montrer la porte de sortie. C’est une décision tout simplement illogique.»