/sports/others
Navigation

«J’ai pensé à lui tout au long de la course»

Alex Tremblay était le dauphin du pilote décédé récemment Mathieu Daoust

Le pilote Alex Tremblay photographié lors de la première journée des qualifications des Régates de Valleyfield, vendredi.
Photo Collaboration spéciale, Alex Drouin Le pilote Alex Tremblay photographié lors de la première journée des qualifications des Régates de Valleyfield, vendredi.

Coup d'oeil sur cet article

VALLEYFIELD | Alex Tremblay a trouvé la première journée des qualifications difficile puisque pour la première fois depuis son entrée dans cette ligue, il y a un peu plus d’un an, il n’entendait pas dans son oreillette les conseils de son mentor décédé il y a un peu moins de deux semaines.

« J’ai pensé à lui tout au long de la course », a avoué le pilote de 18 ans, vendredi.

Lors de la dernière fin de semaine de compétitions qui se tenait à Brockville en Ontario le 30 juin, le pilote Mathieu Daoust, 31 ans, est décédé à bord de son hydroplane lorsqu’une autre embarcation est entrée en collision avec son bolide.

En plus d’être pilote dans la catégorie Grand Prix, le trentenaire était aussi spotter pour l’écurie d’Alex Tremblay depuis le début de la saison 2018.

« Il me donnait des conseils dans mon oreillette lors des courses et c’est lui qui m’a appris à pousser la machine », a dit, sourire en coin, le jeune pilote.

Impressionné

Tremblay se souvient qu’il a toujours été impressionné par Daoust, qui était un pilote vétéran et respecté de tous.

Avant son tragique décès, Mathieu Daoust trônait au sommet des pilotes avec une récolte de 224 points. « C’est mon père, qui fait la mécanique de mon hydroplane, qui lui avait demandé d’être mon spotter », a raconté le pilote de la catégorie 2,5 litres.

« Il était mon mentor et on s’est rapidement bien entendu lui et moi, a ajouté Tremblay. On n’avait pas besoin de se parler et on savait ce que l’autre pensait. »

Moments difficiles

Tremblay était assis sur le bord de l’eau à regarder la course de son mentor lorsque ce dernier a été percuté mortellement.

Le jeune pilote se souvient que la force de l’impact n’a laissé aucun doute dans son esprit et il a rapidement compris qu’il venait de perdre son pilote préféré.

« Je me suis rendu à sa tente où il avait son équipe et c’est là que j’ai appris qu’il était réellement décédé... », a conclu le jeune pilote avec la gorge nouée par l’émotion.