/sports/baseball/capitales
Navigation

Méconnaissables Capitales!

Méconnaissables Capitales!
Photo d'archives, Annie T. Roussel

Coup d'oeil sur cet article

Les Capitales sont arrivés frais et dispos pour commencer la deuxième moitié de saison et ils n’auraient pu faire mieux. À l’aide d’une deuxième manche de sept points et d’une troisième manche de quatre points, la formation de Québec a infligé une véritable raclée de 13 à 1 aux Jackals du New Jersey dans le premier des deux affrontements programmés vendredi au Stade Yogi Berra. 

Dire que le match était terminé avant qu’il ne commence ne serait pas si loin de la réalité. Grâce à une avance qui était déjà de 13 points en quatrième manche, le gérant Patrick Scalabrini a même eu le luxe de retirer l’arrêt-court étoile Yordan Manduley et le premier-but Stayler Hernandez pour les laisser se reposer en prévision du deuxième match. 

Noël à l’avance 

Les lanceurs des Jackals se sont sentis généreux face aux frappeurs des Capitales en début de partie. En deuxième manche, l’équipe de Patrick Scalabrini a réussi à marquer sept points sur seulement trois coups sûrs. Le partant des Jackals, Brandon Buttler, a été plus que généreux avec les frappeurs de l’équipe adverse, leur accordant cinq buts sur balles en seulement deux manches de travail. Les visiteurs ont tout de même été très opportunistes en ne laissant pratiquement aucun coureur sur les buts lors de cette rencontre. 

Celui qui est venu en relève à Butler n’a guère fait mieux. Jeffrey Rosa a accordé sept coups sûrs et trois buts sur balles pour un total de six points en seulement deux manches. Il aura fallu que les Jackals utilisent un troisième lanceur en seulement cinq manches pour venir limiter l’hémorragie. 

 Domination en règle 

 Les Capitales ont dominé l’équipe du New Jersey à tous les points de vue dans ce premier match, en débutant par les lanceurs. 

Arik Sikula, qui avait connu une première moitié de saison en deçà des attentes, a connu un fort match. Il n’a accordé que quatre coups sûrs à l’adversaire en six manches de travail, amassant au passage quatre retraits au bâton. Le seul point qu’il a accordé a été un circuit solo. 

Dans la catégorie des coups sûrs, les Caps ont aussi fait très mal paraître leurs adversaires en récoltant 11 coups sûrs contre seulement quatre du côté des locaux.