/lifestyle/psycho
Navigation

4 trucs pour réussir vos vacances entre amis

Back view of happy people jumping in the air outdoors
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Comment éviter que votre prochain voyage et votre amitié ne tournent au vinaigre ? Voici quatre ­stratégies à considérer pour des vacances réussies !

1• Bien choisir avec qui vous partirez en voyage

Voyager avec un ami en le côtoyant plusieurs heures par jour est bien différent que de voir cette personne à ­l’occasion, le temps d’un café ou d’un ­souper au restaurant, d’où l’augmentation possible du risque de conflits ou de tensions. Avant de partir en ­vacances, il faut donc se poser la question : jusqu’où ­connaît-on cette personne, depuis combien de temps, et dans quel contexte est-ce qu’on la côtoie ? Et si vous en avez la chance, faites un premier test : partez d’abord une fin de ­semaine avec elle, puis ­observez ­comment se déroule ce bref séjour.

2• Déterminer le type de vacances et les attentes de chacun

Certains types de voyages impliquent moins de prises de décisions et diminueront grandement les risques de conflits : partir une semaine au bord de la mer dans un tout-inclus avec votre meilleur ami sera probablement moins risqué que de partir trois mois en Europe ! Il faut aussi s’assurer de partager avec cette personne un budget, des intérêts, et des attentes qui peuvent être conciliables. Si votre ami est du type hyperactif, dépensier et souhaite visiter dix lieux en une même journée, alors que vous êtes plutôt du type contemplatif, souhaitez du repos et devez compter vos sous, votre voyage pourrait bien se transformer en cauchemar !

3• Discuter de votre ­degré de liberté et d’autonomie

Il faut aussi réfléchir à l’espace et au temps que vous partagerez tout au long du voyage, et aux libertés que vous vous accorderez l’un et l’autre. Demeurer dans un appartement minuscule où la lumière allumée par l’un nuit au sommeil de l’autre pourrait contribuer à augmenter le risque de tensions, tout comme le fait de rester constamment ensemble et de ne se donner aucun moment de liberté. En abordant ces paramètres dès le départ, et en tenant compte de vos attentes et de celles de votre ami, vous mettrez toutes les chances de votre côté. Et au besoin, n’hésitez pas à vous accorder du temps seul durant votre séjour pour vous reposer, pour vous balader ou pratiquer les activités que vous aimez.

4• Prévenir et gérer les tensions

Une fois ces éléments de ­prévention pris en compte, la flexibilité, l’ouverture et la communication sont des ingrédients importants lorsque l’on voyage accompagné. Mais si des tensions ou des ­malentendus surviennent, il faut essayer de trouver un juste équilibre en sachant se mettre à la place de l’autre, tout en se faisant respecter. Prenez un peu recul, pensez à comment vous aborderez la discussion, mais surtout, ­évitez d’entrer dans des discussions si vous êtes trop fatigué ou irrité. Au besoin, et si vous le jugez nécessaire, revenez sur ce désaccord le lendemain, après avoir regagné votre sommeil et votre sang froid. Il est bon de clarifier les choses, mais il faut aussi savoir passer à autre chose ou s’excuser si l’on a commis un faux pas, plutôt que de ruminer un conflit ou de prolonger inutilement un malentendu qui gâcherait de précieux moments.

Que vous préfériez voyager seul, en couple, en groupe ou entre amis, j’espère que ces réflexions vous seront utiles durant votre prochain voyage, et qui sait, peut-être dans vos relations au quotidien. Et sur ce, je vous souhaite de passer de très belles vacances cet été !