/opinion/blogs/columnists
Navigation

Les mots dits du samedi

Coup d'oeil sur cet article

Partir pour la famille ?

1- Albert est-il un employé dédié ou dévoué ? Le domaine de l’informatique a adopté de l’anglais le terme « dédié » et l’a imposé sans coup férir à la langue française (un serveur dédié). Les dictionnaires n’ont pas longtemps résisté à cette extension du terme. L’emploi du vocable « dédié » tend à s’étendre inutilement sous l’influence de l’anglais dedicated. Dans notre langue, on peut, par exemple, dédier (consacrer) sa vie à une cause ou dédier une œuvre à quelqu’un... Exemple : Hortense a dédié son ouvrage animalier à son père, qui a consacré sa vie à la défense des bélugas. Mais la SPCA, par exemple, peut-elle être « dédiée » au bien-être animalier ? Non. Il faut substituer dans cette phrase le verbe « vouer » au verbe « dédier » : la SPCA est vouée au bien-être des animaux. Et Albert n’est pas un employé dédié, mais un employé dévoué. Et ses patrons n’ont pas organisé une réunion dédiée aux directeurs, mais une réunion à l’intention des directeurs ou réservée aux directeurs.

2- Partir son entreprise ou fonder une entreprise ? On peut partir pour la Belgique ou partir au travail, mais le verbe « partir » ne peut signifier « créer » ou « démarrer ». Il ne peut pas être employé avec un complément d’objet direct : on ne part pas une entreprise, on la fonde, on la crée ; on ne part pas une rumeur, on la lance. Et, de nos jours, on ne part plus beaucoup « pour la famille ».

On n’a rien vu

1- « Une publicité radio m’écorche les oreilles, nous confie une lectrice, S. Lefebvre : “Obtenez une pièce flambante neuve !” ». Comme vous, je dis (quand même pas trop fort) : « Ouch ! » On devrait normalement écrire « une pièce flambant neuve ; des chaussures flambant neuves ». Dans l’expression « flambant neuf », le participe présent « flambant », employé adverbialement, est invariable. Et l’adjectif « neuf » s’accorde normalement avec l’élément qu’il qualifie : des chaussures flambant neuves. Mais,laissez-moi vous surprendre. Quelques ouvrages, dont Le Robert et le Multi, semblent accepter la forme « des chaussures flambant neuf ». Le dictionnaire Bordas des difficultés de la langue française va plus loin. Il ouvre un tout petit peu la porte à l’accord de flambant et de neuf (des bottines flambantes neuves). Non. On fait comme si on n’avait rien vu. D’accord ? Et on écrit, nous, « des pièces flambant neuves ».

2- Aussi, poursuit notre lectrice, « pouvez-vous m’expliquer pourquoi on voit de plus en plus la forme “ce qu’il se passe dans sa tête” et non pas “ce qui se passe dans sa tête” ? ». Parce qu’avec les verbes se passer, arriver, advenir, convenir, rester, par exemple, la forme impersonnelle (ce qu’il) est tout à fait correcte. Ex. : Hélène se demande ce qu’il se passe (ou ce qui se passe), ce qu’il lui a pris (ou ce qui lui a pris) de s’inquiéter. Elle sait cependant ce qu’il lui reste (ou ce qui lui reste) à faire. Cependant, avec un verbe strictement impersonnel comme falloir, on emploie toujours « ce qu’il » : elle sait ce qu’il lui faut.

Corriger s’il y a lieu

Liam a réussi son examen semi-annuel. Des félicitations il en a reçues.

Les lettres mêlées

TTRNSFREA

La définition de ce mot : Déplacement de personnes, de choses.

Réponses

Corriger s’il y a lieu : Liam a réussi son examen semestriel. Des félicitations, il en a reçu. Les lettres mêlées : TRANSFERT