/sports/fighting
Navigation

Le décès d’Arturo Gatti a suscité plusieurs questions

Le décès d’Arturo Gatti a suscité plusieurs questions
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le 11 juillet 2009 : voilà une date qui restera gravée à jamais dans la tête des amateurs de boxe, mais aussi dans celle des membres de la famille et des amis d’Arturo Gatti.

Ce jour-là, le boxeur, qui est à la retraite depuis près de deux ans, est en vacances à la station balnéaire de Porto de Galinhas, au Brésil. Il est avec son épouse, Amanda Rodrigues, et leur fils, Arturo. Mais cette escapade prend une tournure dramatique alors qu’il est retrouvé sans vie dans leur appartement loué pour l’occasion.

Le décès d’Arturo Gatti a suscité plusieurs questions
Photo d'archives

Au terme d’une courte enquête, la police brésilienne arrête et accuse Rodrigues du meurtre de son ami. Selon les policiers, les témoignages de Rodrigues étaient contradictoires. Elle risque alors 20 ans de prison.

Dans les semaines précédant les événements, le couple traversait une période difficile, où l’ancien pugiliste avait été accusé de voies de fait sur sa conjointe au mois d’avril. Il avait été remis en liberté moyennant une caution.

Le 30 juillet, Amanda Rodrigues est libérée. Après une autopsie et une analyse de la scène, l’enquête des autorités brésiliennes conclut que Gatti s’est suicidé.

Dès le lendemain, pour en avoir le cœur net, la famille de l’ancien champion du monde demande une deuxième autopsie, par un pathologiste américain. Toutefois, les résultats sont les mêmes que ceux obtenus au Brésil.

Le décès d’Arturo Gatti a suscité plusieurs questions
Photo d'archives

En cour

Rodrigues n’était pas au bout de ses peines. À son retour au pays, elle doit aller en cour pour pouvoir récupérer la fortune laissée par son défunt mari.

La mère (Ida Gatti), le frère (Fabrizio) et l’ex-amie de cœur du boxeur (Erika Rivera, mère de Sofia Gatti) contestent la validité du testament qu’avait signé Arturo devant le notaire montréalais Bruce Moidel, le 17 juin 2009. L’ex-champion mondial avait légué toute sa fortune à sa femme, Amanda Rodrigues.

Le 16 décembre 2011, elle remporte son combat contre la famille d’Arturo Gatti et elle peut toucher la totalité des 3,4 millions $, qui était l’enjeu du procès.