/sports/racing
Navigation

Domination de King et Allen

Devant les siens, Yannick Léger foule le podium suite à une solide performance

0715 - Sport - régates
Photo Rob Windover Donny Allen filait à vive allure, dimanche, en finale de la catégorie Hydro 350 lors de la finale des Régates internationale de Valleyfield.

Coup d'oeil sur cet article

VALLEYFIELD | Le vétéran pilote américain Jimmy King a fait honneur à sa réputation en enlevant les honneurs dans la classe Grand Prix à la 81e édition des Régates internationales de Valleyfield, dimanche.

Le pilote du Michigan a outrageusement dominé l’épreuve maitresse de la fin de semaine aus commandes du Steeler GP-777.

Pour le pilote âgé de 58 ans, il s’agissait de sa troisième victoire sur les eaux de la Baie Saint-François en carrière. La victoire de King n’a fait aucun doute puisqu’il a dominé outrageusement l’épreuve larguant son plus proche rival à 11 secondes derrière lui.

Allen brillant

Un autre Américain s’est aussi distingué. Donny Allen qui a été le meilleur dans la catégorie Hydro 350.

Donny Allen célèbre sa victoire.
Photo Alex Drouin
Donny Allen célèbre sa victoire.

« Cette compétition est comme le SuperBowl, les Séries mondiales et la Coupe Stanley », s’est exprimé le pilote en s’essuyant le visage après que son équipe l’ait lancé à l’eau à la suite de sa victoire.

Le pilote de l’embarcation 14 a repris là où il avait laissé la veille, c’est-à-dire en dominant ses adversaires du début à la fin.

Il a complété l’épreuve avec un chrono de 3:32.42, soit une avance d’un peu plus de quatre secondes devant Dylan Runne.

« J’ai encore de la difficulté à croire que je me suis battu pour la première place à Valleyfield », a commenté celui qui venait de signer sa première victoire en carrière en Hydro 350.

Léger troisième

Pour sa part, le natif de Valleyfield Yannick Léger a complété le podium avec un temps de 4:03.17.

« C’est la course la plus prestigieuse en Amérique du Nord et je suis content d’être sur le podium », a indiqué le pilote québécois.

« Mes parents m’emmenaient ici lorsque j’étais jeune et ç’a toujours été un rêve de gagner à Valleyfield », a-t-il ajouté.

Léger reconnaît qu’il y avait beaucoup de vent pour cette finale et qu’il fallait conduire prudemment pour éviter les fausses manœuvres.

Les Québécois Nicolas Rousse et Michaël Tremblay étaient aussi de cette finale, mais ont respectivement terminé cinquième et huitième, car ils ont précipité leur départ, ce qui leur a causé une pénalité.

Les pilotes Bobby King et Kent Henderson ont également été pénalisés pour leur mauvais départ.

Demers disqualifié

Dans la catégorie 2,5 litres, Dominic Demers n’a pas eu de veine. Alors qu’il pensait avoir signé la victoire, il a été disqualifié en raison d’une modification non permise à son moteur.

Ce qu’ils ont dit

« C’était très spécial d’être ici, mais encore plus cette année, car l’organisation a nommé le circuit en l’honneur de mon père décédé récemment, Robert Théorêt. »

– Marc Théorêt, pilote de Grand Prix et fils du légendaire Robert Théorêt

« Nous sommes profondément touchés par les gestes qui ont été posés pour rendre hommage à Mathieu et nous sommes persuadés qu’il en serait très fier. »

– Jessica Stafford, épouse de Mathieu Daoust, pilote décédé le 30 juin

« Je m’attendais à un podium pour la finale étant donné que j’avais connu de bonnes performances la veille en dépassant tout le monde. »

– Alex Tremblay, pilote de 2,5 litres qui a terminé quatrième en finale

« Le meilleur résultat est la victoire et on ne peut pas s’attendre à toujours gagner. »

– Michaël Tremblay, pilote d’Hydro 350 qui a terminé huitième en finale

« J’ai eu des hauts et des bas toute la fin de semaine et les conditions météorologiques étaient difficiles. »

– Nicolas Rousse, pilote d’Hydro 350 qui a terminé cinquième en finale