/entertainment/tv
Navigation

Emmy: Jean-Marc Vallée quasi assuré d’une nomination

Projet Éléphant
Photo courtoisie, Projet Éléphant Jean-Marc Vallée lors du tournage de Sharp Objects, qui devrait récolter plusieurs nominations aux prix Emmy, lundi.

Coup d'oeil sur cet article

Jean-Marc Vallée devrait connaître une belle journée, mardi, quand l’identité des finalistes aux Emmy sera dévoilée à Los Angeles. Aux États-Unis, la presse est unanime : la série Sharp Objects raflera plusieurs nominations... à condition que l’Académie ne l’ait pas oubliée.

Du Hollywood Reporter au Rolling Stone, en passant par Entertainment Weekly et Vanity Fair, les publications spécialisées incluent toutes – sans exception – l’offrande du réalisateur québécois dans leurs prédictions pour Meilleure série dramatique.

Selon le site internet IndieWire, Sharp Objects pourrait aider HBO à balayer les trois catégories majeures, advenant que Game of Thrones soit sacrée Meilleure série dramatique et Veep, Meilleure comédie.

Récipiendaire de plusieurs nominations aux Golden Globes en janvier, Sharp Objects se taillera vraisemblablement une place parmi plusieurs séries limitées de grande qualité, dont When They See Us (Netflix), Escape at Dannemora (Showtime), Fosse/Verdon (HBO) et Chernobyl (HBO).

Meilleur réalisateur

Bien entendu, on s’attend à voir le nom de Jean-Marc Vallée apparaître parmi les finalistes au trophée du Meilleur réalisateur d’une série limitée, non seulement parce qu’il a remporté cette palme en 2017 avec Big Little Lies, mais parce qu’Amy Adams et Patricia Clarkson, qu’il a dirigées dans Sharp Objects, sont quasi assurées d’être citées.

Les deux actrices éblouissent dans chacun des épisodes du drame psychologique, formant un tandem mère-fille aussi toxique que fascinant.

Mauvais timing ?

Un seul point d’interrogation subsiste concernant la performance de Sharp Objects aux 71es Emmy : sa date de diffusion. Présentée à HBO en juillet et août 2018, la série a récolté un succès critique et populaire. Mais est-ce assez pour éclipser des productions sorties au cours des derniers mois, qui profitent d’un élan beaucoup plus grand ?

Quelques médias soulèvent la question de « timing défavorable » aux États-Unis, dont Vaniy Fair. « Curieusement, la pente la plus difficile à monter est celle de Sharp Objects, le prestigieux projet de HBO, mettant en vedette une Amy Adams au zénith.

« La série a beau avoir été prodigieusement réalisée par Jean-Marc Vallée et encensée de toutes parts, elle n’a pas exactement enflammé les téléspectateurs comme HBO l’espérait l’été dernier. Elle risque d’être tombée dans l’oubli », estime le magazine.

The Wrap partage aussi cette inquiétude, mais IndieWire souligne que HBO s’est sans doute chargé de rappeler aux membres de l’Académie l’existence de Sharp Objects avant que s’ouvre la période de votation.

Big Little Lies 2 devra attendre

Petite précision en terminant : comme plusieurs séries de haute voltige parues récemment (Stranger Things, Euphoria), la deuxième saison de Big Little Lies sera éligible en 2020... de quoi garantir la présence de Jean-Marc Vallée aux Emmy (cette fois à titre de producteur) deux années d’affilée.


♦ Les nominations aux 71es Prix Emmy seront dévoilées mardi à 11 h 30. Le gala sera présenté le 22 septembre.