/sports/hockey
Navigation

Justin Williams refuse de commenter son avenir

Coup d'oeil sur cet article

Personne ne tirera les vers du nez au capitaine des Hurricanes de la Caroline.

Dans un échange de textos avec le quotidien Raleigh News & Observer, vendredi, Justin Williams a refusé de commenter son avenir avec la concession, voire s’il reviendra disputer une 19e saison dans la Ligue nationale de hockey.

En 2018-2019, l’ailier de 6 pi 1 po, qui aura 38 ans en octobre, a connu sa meilleure campagne en sept ans sur le plan des statistiques. Ayant participé aux 82 matchs des siens, il a récolté 53 points, dont 23 buts, bons pour le troisième rang des pointeurs de l’effectif.

Le vétéran a ajouté sept points en 15 rencontres pendant les récentes séries éliminatoires, lors desquelles la «Bande d’abrutis» a subi l’élimination en quatre confrontations face aux Bruins de Boston en finale de l’Association de l’Est.

Williams avait les larmes aux yeux à l’issue du coup de balai.

«C’est toujours difficile à avaler quand la saison se termine comme ça», avait-il déclaré aux journalistes. «Je venais de dire à mes enfants que je comptais aller à Boston demain, mais je serai à la maison demain après l’école. La vie continue.»

Un rôle diminué en vue?

Les Hurricanes ont jusqu’ici ajouté les attaquants Erik Haula et Ryan Dzingel, au cours de la saison estivale, en plus de retenir les services de Sebastian Aho, qui a accepté une offre hostile de cinq ans des Canadiens de Montréal, le 1er juillet.

S’il revient avec l’organisation, il se retrouverait possiblement sur l’un des deux derniers trios.

En 1244 matchs avec les Flyers de Philadelphie, les Kings de Los Angeles, les Capitals de Washington et les Hurricanes, Williams a totalisé 312 buts et 786 points.

Avec son entraîneur-chef, Rod Brind'Amour, il était un membre de l’édition 2006 des «Canes», qui a remporté la coupe Stanley, la seule conquête de l’histoire de l’organisation.