/opinion/columnists
Navigation

Vive la France!

Coup d'oeil sur cet article

14 juillet. La France célèbre sa fête nationale. L’occasion est belle de rappeler à quel point cette grande nation, qui est à l’origine de la nôtre, demeure essentielle pour notre temps et représente probablement la meilleure part de notre civilisation.

Car la France n’est pas qu’un pays parmi d’autres. Dans un monde marqué comme jamais par l’empire américain, qui se déploie en soumettant à peu près tout à sa logique, la France incarne une forme de résistance, qui se déploie dans tous les grands domaines de l’existence.

Politique

Qu’on me comprenne bien : je ne dis pas que la France n’est pas victime de l’idéologie dominante de notre temps, mais qu’elle y résiste à partir de sa culture et de son histoire.

La France se distingue d’abord par une conception substantielle de la démocratie. Dans un monde soumis à la fois au marché et au droit, elle continue de croire que la politique doit peser sur le destin des peuples. Ce n’est pas sans raison que les élections y sont aussi passionnelles.

Écoutez Les idées mènent le monde, une série balado qui cherche a éclairer, à travers le travail des intellectuels, les grands enjeux de sociétés.

La France refuse aussi de se laisser réduire au statut de simple province de l’empire américain. On se souviendra avec émotion de son opposition militante à la guerre d’Irak en 2003.

La France, on le sait, s’oppose à la standardisation culturelle planétaire. C’est elle qui se bat pour que chaque pays puisse à sa manière affirmer son identité. C’est le principe de l’exception culturelle.

Il faut dire que la France sait placer la culture, que ce soit la vie intellectuelle ou la vie littéraire, au cœur de l’espace public.

Il faut redouter un monde uniforme où l’on entendrait partout la même musique, où l’on verrait les mêmes films, où l’on vivrait partout de la même manière. Rien ne serait plus triste que la transformation du monde en immense banlieue américaine.

La France sait aussi que la culture est un art de vivre. Elle représente à merveille un pays résistant à l’industrialisation des saveurs et des goûts. Et on pourrait soutenir que le véritable art de vivre consiste à conjuguer l’art de la table et l’art de la conversation. On y verra sans le moindre doute une tradition française. Qui a la chance de connaître un peu la France de l’intérieur y découvre un pays où la chaleur humaine veut dire quelque chose.

Et soyons francs : rien ne serait plus triste qu’une société ne sachant plus organiser de longs repas permettant à ceux qui y participent de refaire le monde.

Québec

On pourrait naturellement donner bien d’autres exemples. Je me suis permis ici de rappeler les plus évidents. Ceux que nous avons tous en tête.

Nous, Québécois, devrions nous sentir privilégiés du lien très spécial que nous entretenons avec celle que nous appelions autrefois notre mère patrie.

Si nous sommes pleinement nord-américains et enracinés dans ce continent que nos ancêtres ont exploré de part en part, notre lien avec la France est vital, notamment parce qu’il nous permet de lutter contre notre normalisation ou notre digestion par la civilisation anglo-saxonne.