/travel/quebec
Navigation

5 randonnées incontournables dans Charlevoix

Coup d'oeil sur cet article

Avec son paysage unique, formé par l’impact d’une ­météorite, la région de Charlevoix regorge de richesses naturelles qui rendent les randonnées inoubliables : fleuve, montagnes, toundra, falaises, battures, arrière-pays, faune... Voici un palmarès des sentiers pédestres à ne pas manquer pour découvrir cette belle région.

Sentier des monts du Lac à l’empêche et Dufour — Traversée de Charlevoix

Cette randonnée située dans la Zec des Martres est idéale pour s’imprégner de la beauté aride des forêts ­subarctiques en toute tranquillité. Juchés sur de grands plateaux de toundra et de mousse, les randonneurs y admireront un horizon de sommets à perte de vue. Un avion ­militaire s’est écrasé à cet endroit durant les années 1950 et les débris sont toujours présents.

  • Distance : boucle de 14 km (440 m de dénivelé)
  • Niveau : intermédiaire

Mont du Lac-des-Cygnes — Parc national des Grands-Jardins


 Coucher de soleil au sommet du mont du Lac
des Cygnes, dans le parc national des
Grands-Jardins à Charlevoix.
Photo courtoisie, Steve Deschênes
Coucher de soleil au sommet du mont du Lac des Cygnes, dans le parc national des Grands-Jardins à Charlevoix.

Il n’y a pas meilleure randonnée pour découvrir l’arrière-pays de Charlevoix et son ancien cratère. Au cœur de la chaîne des Laurentides, le sentier grimpe jusqu’à atteindre un panorama circulaire allant jusqu’au fleuve. Ce sont la flore et la faune singulières qui rendent cette réserve de la biosphère si précieuse. Rares sont les occasions de côtoyer la taïga sans aller dans le Grand Nord, alors pourquoi s’en ­priver ? Pour ceux voulant ­ajouter quelques ­kilomètres, il est possible ­d’emprunter le sentier du Lac Pioui qui suit les crêtes jusqu’au sommet.

  • Distance : boucle de 8,6 km (439 m de dénivelé)
  • Niveau : intermédiaire

Acropole des Draveurs — Parc national des Hautes-Gorges-de-la-rivière-Malbaie

Parc national des 
Hautes-Gorges-de-la-Riviere-Malbaie
Photo courtoisie, Steve Deschênes
Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Riviere-Malbaie

Ici, l’effort physique de la montée est grandement récompensé par le vertige que vous donnera la vue plongeante sur les gorges en contrebas. Cette vallée, formée de hautes parois abruptes qui encadrent la rivière Malbaie, vous donnera envie d’y ­plonger pendant des heures. Au sommet, dans la végétation alpine, une foule d’endroits où se déposer pour admirer le paysage et les sommets environnants s’offrent aux marcheurs.

  • Distance : boucle de 11,2 km (1233 m de dénivelé)
  • Niveau : difficile

Mont des Morios

Cette boucle permet l’ascension de deux sommets, soit le mont des Morios et le mont du Gros Castor, en passant par le sentier de la chute. Grâce à son élévation et ses points de vue de 360 degrés, les randonneurs pourront voir, par temps clair, jusqu’à la rive sud du fleuve. Il est possible de planter sa tente tout au long du sentier. Le terrain est technique et requiert une bonne expérience comme randonneur. C’est sans nul doute une randonnée aux nombreux défis et aux décors d’exception !

  • Distance : boucle de 25 km (1200 m de dénivelé)
  • Niveau : difficile – expert

Le Cap Gribane — Sentier des caps de Charlevoix

Ce sentier, en ascension constante, vaut le détour avec ses nombreux points d’observation. En effet, une série de huit belvédères offre des vues remarquables sur le fleuve, l’île d’Orléans, l’archipel des îles de Montmagny, L’Isle-aux-Coudres, le village de Saint-Tite-des-Caps, etc. La boucle, d’une durée de cinq à six heures, se fait en grande partie sur la falaise longeant le fleuve.

  • Distance : boucle de 12,8 km (800 m de dénivelé)
  • Niveau : intermédiaire