/finance/business
Navigation

Le PDG de Desjardins lui-même victime du vol de données

Il dit avoir reçu sa lettre comme les personnes touchées.

Le PDG de Desjardins lui-même victime du vol de données
Photo Agence QMI, Joêl Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Le grand patron de Desjardins, Guy Cormier, fait lui-même partie des 2,9 millions de membres affectés par le vol de données, a-t-il dit lundi en conférence de presse.

« Oui, j’ai reçu ma lettre, il y a quelques jours, et je me suis inscrit chez Equifax », a laissé tomber le PDG de Desjardins, Guy Cormier, lors d’une conférence de presse téléphonique en matinée.

Comme l’ont fait 13 % des membres touchés à ce jour, M. Cormier a activé son compte Equifax avec son code.

Pas de vol d’identité

Jusqu’à présent, le PDG de Desjardins Guy Cormier a dit ne pas avoir été victime de vol d’identité.

« Dans mon cas, je n’ai pas été victime de vol d’identité depuis que je suis né », a-t-il précisé.

Quand Le Journal lui a demandé s’il était inquiet pour la sécurité des procureurs de la Couronne et des juges touchés par la fuite, comme le sont des policiers, comme l’a révélé notre Bureau d’enquête, il a marché sur des œufs.

« Je suis très sensible à ça. Le 20 juin, on a décidé d’être très transparent très rapidement. On a annoncé aux gens ce qui se passait pour qu’ils puissent au moins lever leur garde », a-t-il répondu.

D’après M. Cormier, Desjardins a fait preuve d’intégrité et de transparence dans ce dossier.

« Il y a des personnes sur la curatelle publique, il y en a malheureusement qui étaient dans un processus de succession, il y a parfois des policiers. On est en train de regarder des mécanismes de protection additionnels », a indiqué le PDG de Desjardins.

Ex-PDG touché

La semaine dernière, TVA a révélé que l’ex-président de Desjardins, Claude Béland, a été lui aussi victime de la fuite de renseignements et qu’il s’est déjà fait voler son identité.

On ne peut cependant pas encore établir un lien direct entre la fuite et ce vol.

« Dans le cas de M. Béland, Desjardins va être là pour l’aider », a indiqué Guy Cormier en conférence de presse, en refusant cependant de commenter davantage sa situation.