/sports/hockey
Navigation

Les Stars très à l’aise avec leurs décisions

Les Stars très à l’aise avec leurs décisions
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le directeur général des Stars de Dallas, Jim Nill, croit que l’arrivée des vétérans Joe Pavelski et Corey Perry a rapproché son organisation de la coupe Stanley.

La formation texane a accordé un contrat de trois ans au premier et une entente d’une saison au second durant le présent mois. Les deux hommes totalisent plus de 1900 matchs du calendrier régulier en carrière. Pavelski a inscrit 355 buts à vie, incluant 38 avec les Sharks de San Jose en 2018-2019, tandis que Perry a gagné une coupe Stanley avec les Ducks d’Anaheim en 2007 et a enfilé l’aiguille à 372 reprises. 

À Dallas, Nill estime que le bagage de ses récentes acquisitions permettra au reste du club de s’épanouir. 

«Si nous entamions la campagne dans l’état actuel des choses, je vous dirais que j’aime beaucoup notre équipe, a-t-il dit au quotidien "Dallas Morning News". Je pense que nous sommes à l’endroit approprié. Comparativement à la fin de la dernière saison, on est plus solide. Toutefois, s’il y a une opportunité s’offrant à nous pour quelconque amélioration cet été, nous serons bien placés pour bouger.» 

«Ce que j’apprécie le plus, c’est notre mélange de jeunesse et d’expérience. Nous avons ajouté au noyau des leaders, des gars qui savent comment gagner. En les joignant à des jeunes dynamiques, ça peut donner une équipe très énergique comme résultat», a-t-il aussi déclaré au site NHL.com. 

L’âge n’est pas problématique 

Même s’ils sont âgés respectivement de 35 et 34 ans, Pavelski et Perry ne s’attendent pas à une baisse de régime, statistiquement parlant. Ils croient être en mesure de remplir le filet adverse régulièrement avec les Stars. 

«Je ne sais pas ce que les gens répondent quand il est question de leurs meilleures années professionnelles, mais de mon côté, j’ai vécu certaines de mes saisons les plus productives entre 30 et 35 ans, a commenté Pavelski au journal de Dallas. Il n’y a aucune raison pour laquelle mes chiffres diminueraient à 36 ou 37 ans. C’est ce que je pense. L’une des clés reste mon coup de patin et même si je n’ai pas été aussi rapide que certains, je ne me suis jamais senti décontenancé. J’ai toujours pu accomplir mon travail. Ça fait longtemps que je joue à ce niveau et je ne régresserai pas.» 

Quant à Perry, il fixe surtout son attention sur les succès collectifs. 

«Je veux remporter une autre coupe Stanley. C’est mon objectif le plus important et c’est pourquoi j’ai choisi Dallas, a-t-il dit à NHL.com. Les Stars possèdent tout ce que je recherche dans une équipe de hockey. Ils sont sur le point de réaliser quelque chose de très bien et je veux y contribuer.»