/world/usa
Navigation

Trump envisage de limoger Wilbur Ross, son secrétaire au Commerce

Trump envisage de limoger Wilbur Ross, son secrétaire au Commerce
AFP

Coup d'oeil sur cet article

WASHINGTON | Donald Trump envisage de se séparer de son secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, à qui il reprocherait sa gestion du recensement de 2020, affirme lundi NBC News en citant des personnes proches du dossier.

Interrogé par l’AFP, l’entourage de M. Ross n’a pas démenti formellement l’information, mais a souligné que, pour l’heure, le secrétaire était au travail, supervisant «actuellement la réponse du ministère à l’ouragan Barry», qui a touché la Louisiane ce week-end.

«Vendredi, le secrétaire s’est joint au président lors de sa visite dans le Wisconsin et dans l’Ohio, et il continuera de travailler au nom du peuple américain et du programme du président L’Amérique d’abord», a en outre affirmé un porte-parole.

Dans un commentaire ressemblant à un bilan, ce responsable a également souligné que «Wilbur Ross a[vait] conduit le département du Commerce dans une nouvelle ère, où, sous la direction du président, nous avons mieux soutenu les entreprises américaines contre les pratiques commerciales déloyales et renforcé enfin notre sécurité nationale et économique».

«J’ai toutes les raisons de penser que le secrétaire Ross fait du bon travail. Je n’ai jamais rien entendu dans le sens contraire», a assuré pour sa part le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

Il a aussi ajouté que le secrétaire Ross tient un rôle important dans l’équipe chargée de la politique commerciale. «C’est une équipe intégrée, et je crois que le président est très content [en ce qui concerne] le commerce», a-t-il enfin déclaré.

Donald Trump a dû renoncer la semaine dernière à ajouter une question controversée sur la nationalité au questionnaire du recensement 2020, qui dépend aux États-Unis du département du Commerce.

C’est Wilbur Ross qui avait œuvré pour tenter d’inclure la question controversée: «Êtes-vous ou non citoyen américain?»

Rôle réduit

Le président républicain a déjà réduit le rôle de Wilbur Ross, 81 ans, dans la politique commerciale des États-Unis. Celui-ci avait en effet dirigé un temps les délicates négociations commerciales avec la Chine avant d’être dessaisi au profit du représentant au Commerce, Robert Lighthizer, et du secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin.

Wilbur Ross a par ailleurs été accusé de manquement aux règles d’éthique gouvernementale concernant ses investissements privés.

Le bureau fédéral chargé des questions d’éthique (OGE) avait ainsi reproché au ministre de Donald Trump de ne pas avoir vendu l’ensemble de ses actions de BankUnited comme il s’y était engagé.

Wilbur Ross, un multimillionnaire qui a notamment fait fortune dans l’énergie et la sidérurgie, a néanmoins jusqu’ici réussi à conserver son poste.

Mais selon NBC, Donald Trump a téléphoné à des «alliés en dehors de la Maison-Blanche pour remplacer Ross».

La question sur la nationalité a été farouchement dénoncée par les opposants du président et les défenseurs des immigrés, qui estiment qu’elle vise à modifier les équilibres démographiques sur la carte électorale pour favoriser le parti républicain.

Le secrétaire au Commerce, nommé fin novembre 2016, a longtemps travaillé pour la banque Rothschild, se spécialisant dans les affaires de faillites. Il avait à ce titre aidé Donald Trump lorsque ses casinos d’Atlantic City (New Jersey) se portaient particulièrement mal à la fin des années 1980.

Au début des années 2000, il avait créé sa propre société d’investissements, WL Ross & Co, se lançant dans une entreprise de «sauvetage» de groupes sidérurgiques en difficulté.