/entertainment/music
Navigation

Prix Polaris : la moitié des finalistes sont Québécois

Coup d'oeil sur cet article

Le premier album de Les Louanges domine un fort contingent de cinq albums québécois, dont deux en français, qui ont été élus parmi les dix finalistes au prix Polaris.

Récemment désigné l’artiste le plus prometteur de la programmation du Festival d’été de Québec, Vincent Roberge, alias Les Louanges, a donc réussi à placer son tout premier et acclamé opus, La nuit est une panthère, sur la courte liste de ce prix remis au meilleur album canadien de l’année.

Un autre album francophone a réussi à se faufiler dans ce top 10, celui du groupe de l’Outaouais FET.NAT, intitulé Le mal.

Cuvée 2019

La récolte québécoise a été particulièrement bonne en 2019 puisqu’on retrouve aussi sur la courte liste Stay Tuned!, de l’ancienne participante de La Voix, Dominique Fils-Aimé, Working Class Woman, de Marie Davidson, et The Ballad of the Runaway Girl, d’Élisapie.

Le reste de la sélection est composé des albums de Jessie Reyez (Being Human in Public), Snotty Nose Rez Kids (Trapline), Shad (A Short Story About War), PUP (Morbid Stuff) et Haviah Mighty (13th Floor).

Le gagnant du prix Polaris sera connu le 16 septembre. L’année dernière, c’est Wolastoqiyik Lintuwakonawa, de Jeremy Dutcher, qui l’avait emporté devant notamment Darlène, d’Hubert Lenoir.