/sports/racing
Navigation

Tour de l'Abitibi: un Amossois fait le Tour à sa façon

De participant à directeur sportif, Mathieu Roy est un homme orchestre au cœur de la compétition

Mathieu Roy agit comme directeur de l’équipe cycliste IAMGOLD au 51e Tour de l’Abitibi.
Photo Léandre Normand Mathieu Roy agit comme directeur de l’équipe cycliste IAMGOLD au 51e Tour de l’Abitibi.

Coup d'oeil sur cet article

ROUYN-NORANDA | Cycliste, bénévole, coordonnateur et maintenant directeur sportif de l’équipe IAMGOLD, l’Amossois Mathieu Roy a porté plusieurs chapeaux depuis ses premiers contacts avec le Tour de l’Abitibi, il y a cinq ans.

Sélectionné par l’équipe du Québec en 2014 pour disputer l’épreuve, Roy est un amant du cyclisme, et ce, même s’il a dû s’en éloigner momentanément.

Son histoire d’amour avec le Tour a commencé à s’écrire sur la piste. Ses débuts furent difficiles : il a pris le 101e rang, finissant à 22 minutes du champion Rayane Bouhanni. Néanmoins, la suite a été plus satisfaisante.

« Ma deuxième participation avec l’équipe abitibienne IAMGOLD a été nettement meilleure. J’ai coupé l’écart de moitié pour terminer 55e. J’étais pas mal fier de ma participation », se souvient l’homme de 23 ans.

« Mes études à l’Université Laval à compter de l’année suivante m’ont un peu éloigné du milieu cycliste, mais j’ai fait un bref retour comme bénévole au transport en 2017, à la demande de mon père Christian », a-t-il enchaîné.

Passion toujours brûlante

Souhaitant joindre l’utile à l’agréable, Roy a éventuellement profité de ses études universitaires pour s’investir davantage dans le Tour de l’Abitibi et ajouter une corde à son arc.

« Le goût revenait. À la recherche d’un stage à ma troisième année d’études en intervention sportive, je m’intéressais au Tour, qui était justement à la recherche d’un coordonnateur pour prendre soin des équipes inscrites à la course et travailler auprès du comité organisateur. Le Tour voulait une personne avec une connaissance du milieu et moi un travail comme stagiaire dans mon domaine. Le contact a été facile », a-t-il expliqué.

Satisfait de son expérience, Roy a terminé ses études avant de revenir à Amos le printemps dernier pour devenir entraîneur de CrossFit.

Attachement

Celui œuvrant pour la remise en forme d’environ 120 clients privés a cependant gardé le cyclisme bien dans son cœur. Or, quoi de mieux qu’un quatrième rôle différent au Tour pour compléter la boucle et raviver sa flamme pour ce sport ?

« Évidemment, la passion du cyclisme revient et me voilà entraîneur de l’équipe régionale d’IAMGOLD. [...] Mais, on verra avec le temps », a-t-il dit en souriant à propos de son prochain rôle dans l’organisation, tout en n’excluant pas un retour avec son club.