/sports/baseball/capitales
Navigation

La progression fulgurante des Aigles

La progression fulgurante des Aigles
ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL

Coup d'oeil sur cet article

À un certain moment, en début de saison, les Aigles de Trois-Rivières reposaient à l’avant-dernier rang de la Ligue Can-Am, tout juste devant les Capitales. Trente-cinq matchs plus tard, ils talonnent les Miners de Sussex County au premier rang du circuit, tandis que leurs rivaux québécois n’ont pas bougé.

Comment se fait-il que les hommes de TJ Stanton aient tant progressé, comparativement aux résidents du Stade Canac? Le gérant des «Caps», Patrick Scalabrini, ne veut pas trop s’avancer sur la question, car il ne les a affrontés qu’à très peu d’occasions et, la dernière fois (avant le match de mardi), c’était il y a un mois. Cependant, son homologue de la formation trifluvienne croit détenir une partie de la réponse.

«À chaque match, notre objectif, c’est d’inscrire un minimum de six points. On mise à 100% sur l’attaque. Aussi, au début de l’été, il nous manquait certains joueurs et plusieurs étaient blessés. Depuis que tout le monde est en santé et que presque tout le monde est arrivé, ça va beaucoup mieux», a expliqué Stanton.

L’objectif qu’il dicte à ses protégés depuis le début de la présente campagne semble porter fruit, comme le prouve leur moyenne de 5,8 points par match. Les amateurs de baseball de la région ont même commencé à les surnommer les «Bombardiers du Carmel», faisant référence à leur force de frappe et au boulevard qui longe le stade.

Une amélioration constante

Depuis l’arrivée de Stanton à la barre de l’équipe en 2016, les Aigles ont présenté une meilleure fiche d’année en année, passant d’une moyenne de victoires de ,350 à ,520 en trois campagnes. Et même si son organisation a connu la meilleure saison de son histoire l’an dernier, le gérant a décelé une lacune qu’il s’est empressé de combler.

«La première chose que j’ai faite cet hiver, c’est d’aller chercher des releveurs. Je crois qu’on avait probablement les pires lanceurs de relève de la ligue en 2018, il fallait absolument que je règle ça», a-t-il indiqué.

Si la tendance se maintient, la formation trifluvienne connaîtra à nouveau la meilleure saison de son histoire, elle qui présentait une fiche de 31-20 avant le match de mercredi.