/misc
Navigation

«Vlad» Jr., une déception?

Vladimir Guerrero Jr. a passablement ralenti depuis sa blessure à la main, le 14 juin.
Photo AFP Vladimir Guerrero Jr. a passablement ralenti depuis sa blessure à la main, le 14 juin.

Coup d'oeil sur cet article

Vladimir Guerrero Jr. est-il une déception ? Au cours des dernières années, le joueur des Blue Jays était considéré comme le meilleur espoir dans le baseball mineur.

Avant même que la saison ne s’amorce, on lui avait déjà concédé le titre de recrue par excellence de la Ligue américaine.

Sa blessure au camp d’entraînement a sans aucun doute ralenti sa progression, alors qu’il a commencé la saison au niveau AAA. Cela ne l’a pas empêché d’avoir du succès dans les majeures, ayant été nommé joueur de la semaine de la Ligue américaine en mai.

Le 14 juin, il a été atteint à la main par un lanceur des Astros. Avant sa blessure, il frappait pour une moyenne de ,268 avec 7 coups de circuit et 19 points produits. Depuis sa blessure, sa moyenne a glissé à ,245 et il n’a frappé qu’un circuit et produit seulement six points.

Est-ce que les Jays auraient dû le placer sur la liste des joueurs blessés pendant 10 jours au lieu de le faire jouer ? Son rendement depuis sa blessure indique que l’équipe torontoise a pris la mauvaise décision.

Il ne fait pas de doute que son rendement est décevant depuis sa blessure.

Pour un jeune qui n’a pas encore dominé le baseball, son comportement peut parfois laisser à désirer, aux yeux de certains amateurs de baseball. Comme lors du match de lundi contre les Red Sox, alors qu’il se promenait avec un bâton dans l’abri en montrant qu’il était prêt si le gérant avait besoin de lui à titre de frappeur suppléant. Sauf qu’il avait oublié de consulter la carte de la formation, puisque les frappeurs suivants étaient Galvis, Gurriel, Biggio, Grichuk et Smoak.

Ma déception, ce n’est pas le comportement de Guerrero, mais plutôt le travail du gérant, qui n’a pas encore trouvé le moyen d’améliorer le rendement offensif de « Vlad » Jr. et de Cavan Biggio.

Les Blue Jays ont des décisions importantes à prendre avec leurs jeunes joueurs. Doivent-ils les céder aux mineures pour une courte période ? Je crois que ce changement serait profitable pour les deux.

Ils ont un besoin urgent de retrouver leur confiance au bâton.

Pourquoi échanger Stroman ?

La direction des Blue Jays me fait penser aux capitaines de traversiers à Lévis, Oka et Sorel. Pourquoi ? Le trajet ne nécessite pas la planification d’un long voyage, car il est de courte durée et toujours le même. Depuis son arrivée, le directeur général des Jays, Ross Atkins, a transigé quatre fois avec les Astros pour obtenir entre autres Scott Feldman, Teoscar Hernandez, Trent Thornton et Ken Giles. Jamais il n’a acquis un joueur qui aurait un impact sur l’équipe pour les années à venir.

En fin de semaine, les Red Sox ont établi une norme pour l’acquisition d’un lanceur qui a une meilleure fiche que Marcus Stroman. Le nouveau lanceur des Red Sox Andrew Cashner avait une fiche de 9-3 et en retour, les Orioles ont acquis deux jeunes de 17 ans.

Les Royals de Kansas City ont échangé le lanceur Homer Bailey aux Athletics d’Oakland, obtenant en retour du joueur d’avant-champ des ligues mineures Kevin Merrell qui, en carrière, a frappé quatre coups de circuit et produit 68 points en trois saisons dans les mineures.

Au lieu d’échanger Marcus Stroman à l’âge de 28 ans pour des joueurs que je qualifie de suspects, pourquoi ne pas lui offrir un contrat de longue durée ?

Pour les amateurs de baseball montréalais, souvenez-vous des échanges de Marquis Grissom, John Wetteland et Pedro Martinez en retour de joueurs qui n’ont fait que passer à Montréal.

Dans les prochains jours, on devrait suivre de près si Galvis, Smoak, Giles et Stroman seront échangés.

Mon inquiétude a trait à l’identité des joueurs qui seraient obtenus en retour.