/news/green
Navigation

Beauceville: les citoyens ont jusqu’au 15 août pour réagir à la ZIS

Coup d'oeil sur cet article

Sans fournir de réponse sur la quantité de propriétés touchées, la Ville de Beauceville invite les citoyens concernés à transmettre leurs commentaires d’ici le 15 août prochain, concernant la nouvelle zone d’intervention spéciale (ZIS) créée à la suite des inondations survenues au printemps 2019.

La municipalité de Beauceville est toujours en train de comparer les données des deux cartes déposées pour la ZIS 2019. « Nous dévoilerons sous peu les chiffres concernant le comparatif entre la première carte et celle révisée », a mentionné le responsable des communications, Paul Morin.

Données attendues

Le gouvernement a révisé la fameuse zone, mais les données à jour sont essentielles pour savoir si la zone a été réduite. 

En règle générale, les Beaucerons acceptent très mal la nouvelle cartographie des zones inondables proposée par le gouvernement et qui fera perdre beaucoup de valeur à des centaines de propriétés. 

Le 4 juillet, le ministère des Affaires municipales a présenté ses nouvelles zones d’intervention spéciale lors d’une rencontre à Sainte-Marie.

Les zones, qui touchent 813 municipalités à travers la province, sont toutefois loin de faire l’unanimité. Trop grandes, trop restrictives ; les élus et les citoyens auraient voulu être consultés. 

« C’est comme s’ils avaient peinturé au rouleau avec les yeux fermés. Deux grosses lignes, chaque bord de la rivière, sans jamais nous consulter », a déploré le maire de Beauceville, François Veilleux. Des citoyens craignent de voir leur patelin se transformer en ville fantôme.