/sports/baseball/capitales
Navigation

Bonne chance aux Cubains à Lima!

Yordan Manduley
ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL Yordan Manduley

Coup d'oeil sur cet article

Les Cubains des Capitales de Québec, Yordan Manduley, Stayler Hernandez et Vladimir Garcia, ont quitté jeudi pour rejoindre la sélection de leur pays en vue des Jeux panaméricains, qui auront lieu à Lima du 26 juillet au 11 août. Ils tenteront d’aider leur nation à remporter les honneurs pour une 14e fois. 

Il n’y a pas à dire, l’arrivée de Manduley et Hernandez a fait énormément de bien à la production offensive des Capitales, tout en ajoutant de l’assurance et de l’expérience en défense. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. 

Les deux gros canons de l’équipe la plus titrée de l’histoire de la Ligue Can-Am présentent respectivement une moyenne ,320 et ,345 depuis leur arrivée le 16 juin dernier. Ils peuvent se vanter d’afficher le meilleur taux d’efficacité au bâton de la formation, en plus d’avoir produit une bonne vingtaine de points à eux deux. 

Garcia fait ses valises pour de bon 

Pour sa part, l’artilleur droitier Vladimir Garcia a été remercié et ne sera pas de retour dans la Vieille Capitale à la fin des Jeux. Pour l’instant, les raisons pour lesquelles le gérant Patrick Scalabrini l’a laissé partir n’ont pas été divulguées, mais probablement que ses performances au monticule y sont pour quelque chose. 

En 24 manches et deux tiers de travail, il a concédé 33 coups sûrs, sept buts sur balles et 21 points, pour une ronflante moyenne de points mérités de 7,66. Mentionnons qu’il a tout de même retiré 22 frappeurs sur des prises. 

Un nouveau joueur au champ extérieur 

Depuis jeudi, les Capitales ont ajouté le Canadien Connor Panas à leur alignement. Le voltigeur a été le choix de neuvième ronde des Blue Jays de Toronto au repêchage de 2015. Cette année, il est passé aux mains des filiales des Padres de San Diego au niveau AAA, puis dans le A+. 

Le joueur de 26 ans fera lui aussi partie de la délégation canadienne envoyée à Lima, mais il reprendra son poste à Québec à la fin de l’événement. Pour lui faire de la place, Brett Siddall a été libéré par l’organisation.