/finance/business
Navigation

Hausse des ventes, mais baisse des profits pour le propriétaire de La Cage

Hausse des ventes, mais baisse des profits pour le propriétaire de La Cage
Photo d'archives, Maxime Deland

Coup d'oeil sur cet article

Groupes Sportscene, notamment propriétaire de La Cage – Brasserie Sportive, augmenté ses ventes, mais a vu ses profits diminuer au troisième trimestre par rapport à la même période l’an dernier.

Ses revenus ont atteint 31,55 millions $ pour la période de trois mois qui s’est terminée le 26 mai dernier, comparativement à 27,64 millions $ à la même époque en 2018.

«Nous sommes heureux de constater que nos efforts de repositionnement et de valorisation de l'offre de la bannière La Cage – Brasserie Sportive depuis les trois dernières années continuent de soutenir la croissance de nos produits, a déclaré le président et chef de la direction de Sportscene, Jean Bédard, par communiqué. Nous avons entamé depuis le début de l'exercice 2019 une nouvelle phase d'investissement reposant sur l'expansion de notre réseau, le développement de notre portefeuille de marques et la croissance de nos activités de distribution en épicerie.»

Les profits ont cependant diminué pour se chiffrer à 1,096 million $, alors qu’ils étaient de 1,498 million $ au troisième trimestre de l’an dernier.

Néanmoins, l’entreprise de restauration et de nourriture a annoncé un dividende de 15 cents par action de catégorie A.

«Les récentes initiatives d'optimisation de nos opérations nous ont permis de maintenir notre profitabilité opérationnelle et dégager d'importants flux de trésorerie, nous permettant de verser à nouveau un dividende à nos actionnaires, a ajouté M. Bédard. Nous croyons que ces initiatives n'ont pas livré tout leur potentiel et nous sommes confiants qu'elles devraient contribuer davantage à l'amélioration de la rentabilité au cours des prochains trimestres. »

Sportscene a précisé que le dividende avait été suspendu à cause «des importants investissements effectués depuis le début du présent exercice».