/sports/golf
Navigation

Omnium britannique: quatre saisons en cinq minutes

Coup d'oeil sur cet article

PORTRUSH | La coutume veut, sur la côte d’Irlande du Nord, qu’on ne demande pas les prévisions météo. Il suffit d’attendre cinq minutes.

On ne peut pas frapper autant dans le mille. En quelques minutes, on aperçoit le soleil, on est réchauffé par ses chauds rayons, le vent souffle, le mercure (déjà pas très élevé) chute, les nuages se pointent massivement, la pluie forte tombe comme un rideau, le soleil réapparaît, la pluie aussi.

C’est la danse de l’imperméable, les bottines mouillées jusqu’aux lacets, les tiges du parapluie jaune aux couleurs de l’Open pointant dans toutes les directions. Ne manque que la neige en plein mois de juillet ! Mais c’est la beauté de l’Omnium britannique sur les parcours links. Il faut le voir pour le croire.

Pendant ce temps, les golfeurs se débattent. Les occasions d’oiselets deviennent des sauvetages de normale.

Malgré ces variations drastiques de la météo, on annonce un week-end relativement sec et clément. Attendons, ça change vite...