/news/provincial
Navigation

Richard Côté devient chef de cabinet de l’opposition officielle

La directrice Zoé Couture quitte son poste pour de nouveaux défis professionnels

Richard Côté ( à gauche) s’est joint à l’équipe de Jean-François Gosselin en février 2019 pour agir comme conseiller politique spécial. On les voit en point de presse le 8 avril dernier, à Québec.
Photo d'archives, Jean-Francois Desgagnés Richard Côté ( à gauche) s’est joint à l’équipe de Jean-François Gosselin en février 2019 pour agir comme conseiller politique spécial. On les voit en point de presse le 8 avril dernier, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

L’opposition de Québec 21 à l’hôtel de ville rebrasse son équipe : la chef de cabinet Zoé Couture laisse sa place à Richard Côté.

Le cabinet a annoncé la nouvelle jeudi matin par communiqué. Après avoir occupé le poste de « conseiller politique spécial » depuis février dernier, l’ancien bras droit de Régis Labeaume, Richard Côté, prend du galon et devient chef de cabinet.

« J’entends mettre mon expérience au profit de cette jeune équipe et continuer de construire notre vision pour 2021 », a indiqué M. Côté par voie de communiqué.

Zoé Couture, qui occupait ce poste depuis 2018, se dirige quant à elle vers « d’autres horizons professionnels ». En entrevue, elle précise qu’il s’agit de sa décision personnelle et qu’elle n’a pas été écartée du cabinet.

Il n’est pas impossible qu’on la revoie en politique, un domaine pour lequel elle a eu « la piqûre », mais la politique municipale est derrière elle. En ce moment, « toutes les portes sont ouvertes », dit-elle. « Je n’ai pas d’aspiration de politique pour devenir politicienne pour l’instant. Pour l’instant, j’aime mieux travailler dans l’ombre et faire avancer des dossiers. »

En poste le 16 août

La passation des pouvoirs se fera le 16 août. Richard Côté n’accordera pas d’entrevues.

Le chef de l’opposition, Jean-François Gosselin, a indiqué qu’il « perdait un gros morceau » avec le départ de Zoé Couture. « On a accepté sa décision et on est en mesure de passer le flambeau au prochain chef de cabinet », a-t-il soumis.

M. Côté sera maintenant le « numéro un » du cabinet. Il n’a pas l’intention de se présenter comme candidat aux prochaines élections, a précisé M. Gosselin. Il préfère un rôle « stratégique, dans l’ombre ».

Il y a eu plusieurs mouvements de personnel au cabinet de l’opposition depuis que Québec 21 a fait son entrée à l’hôtel de ville en novembre 2017.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

En février 2018, le conseiller politique sénior Serge Marcotte, engagé dès l’arrivée en fonction des conseillers Jean-François Gosselin et Stevens Mélançon, a quitté ses fonctions, alors que son contrat devait s’étirer sur une année. Le chef de cabinet d’alors, Martin Paquet, avait justifié son départ par le fait que M. Marcotte trouvait « lourd » l’horaire de cinq jours par semaine. À ce moment, Zoé Couture s’était jointe à l’équipe, comme directrice des communications. Elle provenait du cabinet du maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Martin Paquet a à son tour tiré sa révérence, en octobre suivant, laissant sa place à Mme Couture à la tête du cabinet.

Parti dans la tourmente

Le parti Québec 21 a quant à lui été dans la tourmente au printemps, alors qu’une vague d’une dizaine de démissions dans les hautes instances avait secoué la jeune formation politique.

Les membres s’étaient retrouvés au cœur d’une querelle intestine et le chef Jean-François Gosselin avait aussi demandé une enquête sur son propre parti, alléguant des « dépenses douteuses » autorisées par le conseil d’administration.

Un vérificateur externe n’avait cependant relevé aucune dépense non conforme.

Richard Côté

  • Gestionnaire en ressources humaines
  • Conseiller municipal pour l’ex-Ville de Vanier de 1995 à 2002
  • Conseiller municipal pour la nouvelle Ville de Québec à partir de 2002
  • Vice-président du comité exécutif et président d’ExpoCité dans l’équipe du maire Régis Labeaume de 2007 à 2013
  • Responsable des ressources humaines, de la sécurité publique, des négociations des conventions collectives et des finances
  • Conseiller politique spécial de l’opposition de février à août 2019