/news/currentevents
Navigation

Avocat civiliste accusé au criminel

Coup d'oeil sur cet article

Le dossier de l’avocat civiliste de Québec Gilles Grenier, accusé d’agression sexuelle sur une enfant de huit ans dans les années 2000, a été amené devant un juge sans toutefois que le principal intéressé ne se présente en salle de cour.

L’avocat de 68 ans, qui a notamment représenté des élus, des cadres et des syndiqués du monde municipal, avait été arrêté puis relâché sous promesse de comparaître en juin dernier. Il fait face à deux accusations d’agression sexuelle et de contact sexuel sur une plaignante de huit ans à l’époque.

En liberté

Les gestes reprochés auraient eu lieu entre 2003 et 2008. La plaignante a aujourd’hui 23 ans. L’audience de vendredi n’était qu’une simple formalité et n’a duré que quelques instants.

L’avocat restera en liberté pendant les procédures. Il est soumis à quelques conditions, dont celle de garder la paix ainsi que de ne pas entrer en contact avec sa présumée victime.