/sports/baseball/capitales
Navigation

Les Capitales s’inclinent devant les Champions

Les Capitales s’inclinent devant les Champions
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

.Dans un match où les deux partants ont été dominants et les partisans particulièrement bruyants, les Capitales (20-35) ont raté une belle chance de se rapprocher du dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires en ne produisant qu’un circuit solo. Les Caps ont finalement baissé pavillon face aux Champions d’Ottawa (26-29) par la marque de 4 à 1, vendredi soir, au Stade Canac.

À leur première présence au Stade Canac en plus de 10 jours, les Capitales ont offert un début de match plus que tranquille aux 3219 spectateurs présents. Il aura fallu attendre jusqu’à la cinquième manche pour voir un peu d’action, alors que les Champions ont pris les devants pour de bon en inscrivant deux points.

« C’est un match que je jugeais à notre avantage après notre bonne série à Trois-Rivières. On abordait ce match-ci comme si c’était un match de série puisque ce sont des parties qu’on ne peut pas perdre à cette étape de la saison. Leur lanceur n’a pas été précis du tout, mais il a tout de même été très efficace. On n’a pas le temps de s’apitoyer sur notre sort, je te garantis qu’il n’y a aucune autre équipe dans la ligue qui se sent mal pour nous », a affirmé le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini.

Gélinas en grande forme malgré la défaite

Karl Gélinas a connu une excellente sortie à son deuxième départ depuis son retour au jeu le 13 juillet dernier. Bien qu’il n’ait réalisé que trois retraits au bâton en sept manches et deux tiers de travail, le grand droitier a forcé les joueurs adverses à frapper de faibles roulants ou de très hauts ballons. Il aura finalement accordé seulement trois points sur cinq coups sûrs, ce qui a satisfait le principal intéressé.

« Ç’a été le jour et la nuit avec mon dernier départ et je suis assez satisfait de ma performance de ce soir. J’ai malheureusement un peu figé sur une flèche frappée en ma direction et c’est un jeu qui aurait pu changer le match. »

Les absents ont toujours tort

Le départ de certains joueurs des Capitales en prévision des Jeux panaméricains se fera sans aucun doute sentir dans les prochaines semaines pour la troupe de Patrick Scalabrini. Leur absence permettra en contrepartie à d’autres joueurs de prendre un peu plus de gallon dans l’alignement des Capitales.

En l’absence de Yordan Manduley, c’est Michael Baca qui occupait le poste d’arrêt-court vendredi soir, et il a joué un fort match en réalisant plusieurs jeux défensifs. Baca a aussi soulevé la foule en fin de troisième manche à l’aide d’un circuit solo, qui était le premier coup sûr des siens. Il a été parfait au bâton en deux apparitions.

Selon toutes vraisemblances, la célébration de Baca n’a pas plu au lanceur des Champions. Dès l’apparition suivante au bâton de Baca, Garcia l'a atteint de plein fouet à l’aide d’une balle rapide dans les côtes.

Le prochain match des Capitales aura lieu samedi soir au stade Canac dès 18h05, toujours face aux Champions d’Ottawa.