/sports/football/alouettes
Navigation

Alouettes : des propriétaires potentiels impressionnés

Alouettes : des propriétaires potentiels impressionnés
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL- Si les Alouettes de Montréal ont impressionné plus de 16 000 partisans en venant à bout des Eskimos d'Edmonton 20 à 10, samedi, ils ont surtout laissé une très bonne impression aux frères Jeffrey et Peter Lenkov.

Les deux hommes natifs de Laval, mais qui résident en Californie, étaient présents dans l'une des loges du Stade Percival-Molson.

«C'est vraiment une belle équipe à voir jouer, a indiqué Jeffrey pendant l’interruption du jeu en raison d'un orage. [...] J'aime ce que je vois sur le terrain et je pense que Khari Jones [l'entraîneur-chef] fait un excellent boulot.»

Les deux frères sont à la tête d'un groupe qui négocie en exclusivité l'achat des Alouettes, qui sont la propriété de la Ligue canadienne de football.

«C'était vraiment important pour nous de venir à un match et de prendre le pouls des partisans, a poursuivi l'homme de 54 ans. Avant de faire un achat comme celui-là, il est primordial de faire les recherches nécessaires.»

«Je crois que les Alouettes font partie de la culture montréalaise, comme le Canadien de Montréal en fait partie. Personnellement, comme propriétaire potentiel, je ne voudrais que le meilleur pour les amateurs.»

Les deux hommes étaient accompagnés par plusieurs membres de leur famille, qui portaient tous les couleurs des Moineaux.

«Avant toute chose, je suis moi-même un partisan des Alouettes», a indiqué Jeffrey Lenkov, précisant qu'il avait acheté des chandails et des casquettes avec sa jeune fille.

«Je vis présentement un rêve de pouvoir, possiblement, devenir l'un des propriétaires de l'une de mes équipes favorites. Reste maintenant à voir si tout cela peut se concrétiser.»

À voir comment l'avocat de profession jubilait et enlaçait les joueurs sur le terrain après la victoire, il y a fort a parié qu'il se donnera les moyens de poursuivre son rêve.