/sports/golf
Navigation

Des bois de départ dopés

Schauffele en veut au Royal and Ancient pour avoir ébruité l’illégalité de son bâton

GLF-MAJ-SPO-USG-U.S.-OPEN---ROUND-THREE
Photo d'archives Le bois de départ de Xander Schauffele a fait l’objet d’une controverse à l’Omnium britannique

Coup d'oeil sur cet article

PORTRUSH, Irlande du Nord — Il n’y a pas que des tests antidopage menés sur les golfeurs depuis le début de la semaine. Les bois de départ aussi. Il appert que certains d’entre eux sont lourdement dopés.

Dans l’échantillon de 30 golfeurs sélectionnés sur le volet pour soumettre leur gros balafré aux tests du Royal and Ancient (R&A) qui mène une vaste recherche sur la distance au golf, Xander Schauffele est le seul à avoir confirmé publiquement que son bâton avait échoué mardi soir.

On sait donc que le bois Callaway Epic Flash Sub Zero propulse la balle plus rapidement que les autres selon l’effet trampoline de la face du bâton testé par le R&A. Le résultat est simple : la balle franchit une plus longue distance.

Quand il a su que son outil de destruction massive était illégal d’une minime fraction, Schauffele a quelque peu perdu les pédales devant le R&A, plaidant entre autres qu’il était injuste de tester un échantillon.

Il n’a pas rouspété sur l’illégalité dont il n’avait aucune connaissance. Mais un rival utilisant le même bâton n’étant pas testé peut se promener sur le parcours et larguer ses projectiles sans ennui.

« Tricheur »

Schauffele s’est quant à lui soumis à une intense séance d’entraînement avec un nouveau bois de départ en essayant de trouver les bons ajustements à son élan. Il a peiné à trouver les allées en première ronde, repérant seulement six de quatorze d’entre elles, en route vers une carte de 74 (+3).

Il a retrouvé la forme en deuxième ronde avec une moyenne de 92,8 % et une resplendissante carte de 65 (-6). Samedi, il est retombé à 64,3 % en vertu d’un pointage de 69 (-2), le plaçant au 18e rang avec une fiche cumulative de -5.

En plus d’être furieux de la méthode de sélection du R&A, il n’a pas digéré que l’organisme de gouverne du golf ne conserve pas le tout privé.

« Je ne devrais pas rester là et ne rien dire. On doit aussi savoir que d’autres bâtons de manufacturiers ont échoué au même test. Taylor Made et Ping entre autres. C’est pourquoi tout le monde devrait subir les tests.

« Je ne suis pas assis chez moi à tester mes bâtons, a-t-il ajouté. Dans mon esprit, ils sont réglementaires. Mon travail, c’est de me présenter dans les tournois et livrer de bonnes performances.

« C’est un sujet troublant, a-t-il poursuivi dans son envolée, samedi. Des rivaux m’ont traité de tricheur. C’était évidemment à la blague. Quand quelqu’un le fait devant plus de 200 personnes, je ne l’avale pas très bien. »

Le jeune américain de 25 ans connaissant une excellente saison a tout de même pardonné.

« La personne qui ne saisit pas tout à fait la blague ou qui ne connaît pas la situation ne comprend pas et croit que je suis un tricheur. On m’a demandé si mes wedges étaient légaux lorsque je pratiquais mes approches. »

Mauvaise image

Schauffele en veut au prestigieux R&A qu’il accuse d’avoir terni son image dans ce dossier en ne gardant pas les informations privées. Cette sortie est en quelque sorte une façon de lui rendre la pareille. « Cela n’a pas été réglé de manière professionnelle. C’est ce qui me fâche. »

En plus d’altérer sa concentration en vue d’un si grand tournoi, l’affaire a aussi secoué son équipe à moins de 48 heures d’amorcer l’Omnium britannique.


♦ Le R&A devrait publier les résultats de sa recherche sur la distance durant l’automne. Une étude attendue dans le monde du golf.

 

Résultats

  • Shane Lowry 67-67-63 — 197
  • Tommy Fleetwood 68-67-66 — 201
  • J.B. Holmes 66-68-69 — 203
  • Brooks Koepka 68-69-67 — 204
  • Justin Rose 69-67-68 — 204
  • Rickie Fowler 70-69-66 — 205
  • Lee Westwood 68-67-70 — 205
  • Tony Finau 68-70-68 — 206
  • Jon Rahm 68-70-68 — 206
  • Jordan Spieth 70-67-69 — 206
  • Danny Willett 74-67-65 — 206
  • Dylan Frittelli 68-69-70 — 207
  • Matt Kuchar 70-68-69 — 207
  • Alex Noren 68-71-68 — 207
  • Andrew Putnam 70-67-70 — 207
  • Cameron Smith 70-66-71 — 207
  • Henrik Stenson 70-69-68 — 207
  • Xander Schauffele 74-65-69 — 208
  • Russell Knox 70-71-68 — 209
  • Sang-Hyun Park 69-72-68 — 209
  • Patrick Reed 71-67-71 — 209
  • Justin Thomas 71-70-68 — 209
  • Byeong Hun An 73-67-70 — 210
  • Matthew Fitzpatrick 71-69-70 — 210
  • Justin Harding 71-65-74 — 210
  • Tyrrell Hatton 68-71-71 — 210
  • Webb Simpson 68-71-71 — 210
  • Erik van Rooyen 70-68-72 — 210
  • Dustin Johnson 72-67-72 — 211
  • Kevin Kisner 70-71-70 — 211
  • Romain Langasque 69-72-70 — 211
  • Tom Lewis 75-68-68 — 211
  • Robert MacIntyre 68-72-71 — 211
  • Graeme McDowell 73-70-68 — 211
  • Rory Sabbatini 70-70-71 — 211
  • Lucas Bjerregaard 70-68-74 — 212
  • Patrick Cantlay 70-71-71 — 212
  • Ernie Els 71-69-72 — 212
  • Sergio Garcia 68-73-71 — 212
  • Lucas Glover 72-69-71 — 212
  • Mikko Korhonen 72-69-71 — 212
  • Aaron Wise 72-69-71 — 212
  • Stewart Cink 74-68-71 — 213
  • Ryan Fox 68-75-70 — 213
  • Charley Hoffman 70-73-70 — 213
  • Inn-Choon Hwang 72-71-70 — 213
  • Yuki Inamori 70-73-70 — 213
  • Joost Luiten 73-69-71 — 213
  • Doc Redman 71-71-71 — 213
  • Yosuke Asaji 72-71-71 — 214
  • Louis Oosthuizen 70-72-72 — 214
  • Thomas Pieters 72-68-74 — 214
  • Andrew Wilson 76-67-71 — 214
  • Paul Casey 72-70-73 — 215
  • Adam Hadwin 74-69-72 — 215
  • Benjamin Hebert 73-69-73 — 215
  • Francesco Molinari 74-69-72 — 215
  • Kyle Stanley 75-67-73 — 215
  • Matt Wallace 73-70-72 — 215
  • Bernd Wiesberger 70-71-74 — 215
  • Jim Furyk 73-68-75 — 216
  • Branden Grace 70-71-75 — 216
  • Callum Shinkwin 70-71-75 — 216
  • Kevin Streelman 77-65-74 — 216
  • Bubba Watson 72-71-73 — 216
  • Jason Kokrak 74-69-74 — 217
  • Thorbjorn Olesen 72-68-77 — 217
  • Kiradech Aphibarnrat 68-73-77 — 218
  • Nino Bertasio 72-71-75 — 218
  • Eddie Pepperell 70-72-76 — 218
  • Paul Waring 75-68-75 — 218
  • Shubhankar Sharma 70-72-77 — 219
  • Ashton Turner 69-74-77 — 220