/news/politics
Navigation

Gerald Butts reprend du service

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien conseiller principal de Justin Trudeau, Gerald Butts, serait impliqué dans la campagne de réélection du gouvernement libéral, quelques mois à peine après avoir démissionné dans la foulée de l’Affaire SNC-Lavalin.

Selon ce qu’a révélé la CBC samedi, il a participé un peu plus tôt ce mois-ci à une rencontre du camp libéral en vue des élections d’octobre prochain. À peine une soixantaine de personnes étaient conviées à cette réunion d’une journée et demie qui a eu lieu dans un hôtel du centre-ville d’Ottawa.

Pourtant, pas plus tard qu’en février dernier, Gerald Butts avait démissionné après le témoignage de l’ancienne ministre de la Justice Judy Wilson-Raybould. Elle l’avait alors accusé d’avoir fait pression sur elle pour qu’elle fasse annuler les accusations contre la firme de génie-conseil SNC-Lavalin, poursuivie pour avoir versé des pots-de-vin à l’ancien régime Kadhafi en échange de contrats en Libye.

Justin Trudeau et son ami de longue date Gerald Butts ont toujours nié ces allégations.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Gerald Butts était sorti de son silence en mai dernier. Dans une entrevue accordée au Huffington Post, il disait plutôt lorgner un poste dans le secteur privé. Il avait toutefois laissé entendre qu’il restait disponible pour aider quelque libéral qui réquisitionnerait ses services.

Pour le moment, on ne connaît pas la nature de son nouveau rôle.

Influent homme de l’ombre, Gerald Butts est souvent présenté comme l’architecte de la victoire des libéraux lors des élections de 2015.