/sports/baseball/capitales
Navigation

Soirée parfaite à Québec

Coup d'oeil sur cet article

Du beau temps, des hot-dogs à un dollar et une victoire en prime ont su combler les partisans qui s’étaient déplacés au Stade Canac, samedi soir. Menés par leur quatrième frappeur Jhalan Jackson, les Capitales ont remporté le deuxième match de la série face aux Champions d’Ottawa par la marque de 6 à 2. Responsable de quatre points, Jackson a été une menace offensive constante en récoltant un simple, un double et un circuit.

Les partisans réunis au stade en cette très chaude soirée croyaient presque revoir le scénario de la veille en début de partie. Les Capitales ne semblaient pas être capables de venir à bout du lanceur adverse alors que leur partant, David Richardson, ne concédait presque rien aux frappeurs des Champions. Heureusement, après cinq manches tranquilles, les Capitales ont surfé sur une sixième manche de quatre points pour filer avec la victoire.

«Il ne faut pas tomber dans le piège et regarder le classement. Il va falloir jouer nos games une par une d’ici la fin de la saison. J’ai vraiment l’impression qu’on a tous les éléments nécessaires pour gagner plus de parties que nous allons en perdre, a laissé entendre le gérant Patrick Scalabrini, plein d’espoir. Il faut seulement souhaiter que cette victoire sera contagieuse pour nous!»

Jackson le tout puissant

Tout comme la veille, il aura fallu attendre un circuit en solo pour que l’attaque des Capitales donne signe de vie, une gracieuseté de Jhalan Jackson. Étonnement, ce n’est pas tant la claque de Jackson que sa course sur les buts qui a fait réagir. En tentant de contourner le premier coussin, il a glissé sur le but et est tombé à plat ventre. Jackson a profité de ce moment de gloire bien involontaire pour faire rire la foule et ses coéquipiers en simulant un avion avec ses bras, l’instant de quelques secondes.

L’ancien produit des filiales de Yankees de New York n’était pas encore tout à fait rassasié. Dès son apparition suivante au bâton, Jackson y est allé d’un long double dans l’allée de gauche pour faire marquer son coéquipier T.J White.

Le partant des Capitales, David Richardson, a lui aussi connu un excellent match. En plus d’aider son équipe pendant huit manches, l’artilleur a obtenu six retraits sur des prises, tout en limitant les frappeurs des Champions à seulement quatre coups sûrs.

Scalabrini n’avait que de bons mots envers ces deux joueurs après la partie.

«Ce soir, on a vu Jackson comme le joueur qui peut changer un match à lui seul. Toutes les balles qu’il a frappées étaient cognées avec vélocité. Notre lanceur a aussi connu une excellente sortie et je dirais même qu’il a pratiquement rempoté le match à lui seul.»

Un défi de 6 pieds 7 pouces

La tâche sera ardue, dimanche, pour l’équipe de la Vieille Capitale dans l’ultime match de cette série qu’ils disputent face aux Champions d’Ottawa. Ce sera le grand lanceur québécois Philippe Aumont qui sera sur la butte pour les visiteurs, dès 13h05, au Stade Canac. Cette saison, Aumont domine la colonne des retraits sur trois prises dans la ligue Can-Am avec un total 101.