/sports/baseball/capitales
Navigation

Une série cruciale pour les Capitales

Coup d'oeil sur cet article

La série qui oppose présentement les Capitales aux Champions d’Ottawa pourrait bien être déterminante pour la formation québécoise, qui espère toujours se frayer un chemin jusqu’aux séries éliminatoires.

Le gérant des Caps, Patrick Scalabirni, est catégorique lorsqu’il est question de cette série: «ce sont des matchs qu’on ne peut tout simplement pas perdre». Incluant celle-ci, il reste aux Capitales trois séries à disputer contre les Champions, détenteurs de la dernière et quatrième place donnant accès aux éliminatoires.

Une présence attendue

Cette série devrait être d’autant plus excitante puisque l’as lanceur des Champions, Philippe Aumont, sera sur la butte pour le dernier match de la série, dimanche après-midi.

Si la présence d’Aumont crée tant d’engouement chez les partisans, c’est qu’il en sera à sa première sortie depuis son match historique du 16 juillet dernier. Ses 18 retraits sur des prises lui ont permis d’établir un nouveau record dans le circuit.

Une histoire peu commune

Dès ses débuts dans le baseball professionnel, Aumont avait bien malgré lui marqué l’histoire. Choisi au 11e rang de l'encan de 2007, il était devenu le premier Québécois à être sélectionné en première ronde du repêchage. Bien qu’exceptionnel, ce fait d’armes ne surprend pas son vieil ami Karl Gélinas.

«Je côtoie Philippe depuis qu’il est jeune et je te confirme que ce gars-là est bourré de talent. Ce n’est pas pour rien qu’il s’est rendu dans les ligues majeures! Il vient d’avoir un enfant, il vit le parfait bonheur avec sa conjointe et son état d’esprit se reflète énormément sur le terrain.»

Rappelons qu’en 2016, son histoire avait failli prendre une tournure bien différente. Le grand lanceur de six pieds sept pouces avait officiellement annoncé sa retraite après avoir connu une année frustrante dans les ligues mineures, dégringolant même jusqu’au niveau A. Il avait finalement retenté sa chance avec les Champions, dans la ligue Can-Am, un an plus tard.