/weekend
Navigation

12 gros livres pour partir le cœur léger

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Juste à temps pour les vacances de la construction, 12 briques de 500 pages et plus qui valent réellement leur pesant d’or.

L’arbre aux morts

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Greg Iles, aux Éditions Actes Sud, 976 pages

L’an dernier, Brasier noir a été l’un de nos plus gros coups de cœur. Si son poids y a contribué (il compte pas moins de 1056 pages !), c’est surtout la qualité de l’intrigue qui a pesé dans la balance. Car dans la petite ville de Natchez, Mississippi, les meurtres racistes orchestrés par les Aigles Bicéphales, une unité spéciale du Ku Klux Klan, se sont enchaînés à une vitesse folle au cours des années 1960.

Dans ce deuxième tome, tout aussi volumineux, on découvrira ainsi comment les têtes dirigeantes de cette cellule ultra-violente ont pu s’en tirer à si bon compte aussi longtemps. Et oui, on a encore une fois été accro du début à la fin.

L’air que tu respires

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Frances de Pontes Peebles, aux Éditions Flammarion Québec, 528 pages

Pour voyager à petit prix à travers le Brésil, il n’y a qu’à ouvrir ce livre et à se laisser porter par son histoire. Une histoire qui met en scène deux jeunes filles appartenant à des mondes diamétralement opposés – une pauvre orpheline et une gamine gâtée dont le père dirige une plantation de canne à sucre. Mais aussi différentes soient-elles, Dores et Graça ont toutes deux la musique dans le sang et pour pouvoir en faire librement, elles n’hésiteront pas à fuir au loin. Ce qui, dans les années 1930, tenait carrément de l’hérésie.

Tous, sauf moi

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Francesca Melandri, aux Éditions Gallimard, 576 pages

Ce coup-ci, cap sur l’Italie. Plus précisément à Rome, où un Éthiopien d’environ 25 ans ira toquer à la porte d’Ilaria Profeti dans l’espoir de rencontrer le patriarche de la famille. Parce qu’aussi bizarre que cela puisse paraître, cet inconnu, dont la peau est encore plus sombre que la nuit, pourrait être l’un des descendants de son vieux père qui, au tournant des années 1940, a combattu en Éthiopie.

Un bouleversant roman historique qui dévoile de façon singulière plusieurs pages assez noires de la période fasciste.

La première fois qu’on m’a embrassée, je suis morte

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Colleen Oaklay, aux Éditions Milady, 512 pages

Chez certaines personnes, la moindre parcelle d’arachide peut se révéler fatale. Mais pour Jubilee Jenkins, l’héroïne de ce roman, la situation est encore plus critique : un simple contact humain, et hop, c’est l’ambulance. Mortellement allergique aux autres, elle a ainsi pris l’habitude de rester cloîtrée chez elle... jusqu’à ce qu’Éric Keegan et son fils fassent irruption dans sa vie. À partir de là, Jubilee tentera peu à peu de les intégrer à son quotidien sans courir le risque de subir de nouveaux chocs anaphylactiques, et si le résultat est franchement fleur bleue, il a quand même réussi à nous plaire.

Revenir à Vienne

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie, Art Becker/CORBIS

Ernst Lothar, aux Éditions Liana Levi, 512 pages

Ernst Lothar, qui a été un proche de Stefan Zweig et de Max Reinhardt, a terminé la rédaction de ce roman quelques années seulement après la fin de la Seconde Guerre mondiale. S’inspirant de sa propre vie, il y raconte ainsi le retour à Vienne de Felix von Geldern. En raison de ses origines juives, ce jeune homme de bonne famille a été contraint de fuir l’Autriche durant la guerre, et pendant huit ans, il a vécu aux États-Unis, et même été naturalisé. Mais aussi heureux soit-il de retrouver sa ville natale, il ne tardera pas à en voir tous les décombres. Sans parler de tous les compromis que ses habitants ont dû faire pour ne pas déplaire aux nazis...

Une lecture enrichissante qui nous transporte à une époque que bien des Autrichiens auraient aimé pouvoir effacer ou oublier.

Braves gens du Purgatoire

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Pierre Pelot, aux Éditions Héloïse d’Ormesson, 512 pages

À Purgatoire, petit village des Vosges, tous les braves gens se demandent ce qui a bien pu pousser le vieux Maxime à assassiner sa femme avant de s’enlever lui-même la vie. Seule Lorena est persuadée que jamais son grand-père n’aurait pu faire un truc pareil et pour le prouver, elle va se mettre à enquêter en douce afin de déterrer une fois pour toutes les sombres secrets de la famille Bansher­­­.

Servi par une très belle écriture, cet ultime roman de Pierre Pelot vaut le détour.

Cotton County

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Eleanor Henderson, aux Éditions Albin Michel, 656 pages

Certaines choses dépassent parfois l’entendement. Par exemple, comment la jeune Elma Jesup a-t-elle bien pu accoucher de jumeaux... dont l’un est blanc et l’autre noir. Sachant que l’intrigue se déroule tout au début des années 1930 dans le sud de la Géorgie – qui est toujours profondément raciste –, l’affaire ne passera évidemment pas inaperçue, et accusé de viol, un ouvrier de couleur sera rapidement lynché. Ensuite, à Elma d’élever ces enfants du mieux qu’elle le pourra pendant qu’on découvrira peu à peu tous les secrets qui entourent leur naissance. Une superbe saga.

Les furtifs

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Alain Damasio, aux Éditions la Volte, 704 pages

Pour les amateurs de science-fiction, une histoire qui se déroule à une époque pas si lointaine de la nôtre. Et surprise, plusieurs villes de France sont désormais gérées par de puissantes multinationales. Pire ? Le concept de vie privée a presque entièrement été éradiqué, les faits et gestes de chacun ne pouvant plus échapper aux nouvelles technologies de contrôle et de surveillance.

C’est dans ce contexte que Lorca Varèse tentera de retrouver sa petite fille disparue. Aussi fou que cela puisse paraître, il est en effet persuadé qu’elle a été se mêler aux furtifs, des êtres capables de circuler n’importe où sans attirer l’attention des caméras. À la fois surprenant et captivant.

Toutes ces choses qu’on n’a jamais faites

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Kristan Higgins, aux Éditions Harper Collins, 528 pages

Emerson, Marley et Georgia ont toujours été grosses. C’est d’ailleurs dans un camp accueillant des jeunes filles désireuses de maigrir qu’elles se sont rencontrées. Mais pour Emerson, la situation finira par devenir critique : c’est à l’hôpital que ses amies la reverront vivante une dernière fois, parce qu’elle souffre maintenant d’obésité morbide extrême. Se sachant sur le point de mourir, Emerson leur donnera donc une lettre à ouvrir après son enterrement. Et dans cette lettre, Marley et Georgia auront la surprise de retrouver la liste de toutes les choses qu’elles s’étaient jadis promis de faire si elles parvenaient un jour à devenir minces (comme courir en vêtements moulants, monter sur le dos d’un gars, faire du shopping dans un magasin normal, etc.). Sans être un gros coup de cœur, une lecture sympathique.

La prisonnière du temps

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Kate Morton, aux Éditions Presses de la Cité, 624 pages

Alors qu’elle s’apprête à épouser un type ennuyeux comme la pluie, la jeune archiviste londonienne Elodie Winslow verra sa vie changer du tout au tout dès l’instant où elle trouvera dans une vieille sacoche en cuir la photo d’une femme magnifique et un carnet de croquis. Curieu­sement, l’un des dessins de maison qu’il renferme lui paraîtra étrangement familier et afin d’en connaître la raison, Elodie­­­ décidera d’en apprendre le plus possible sur celui qui aurait jadis réalisé tous ces dessins.

Fidèle à elle-même, l’Australienne Kate Morton signe un délectable roman permettant réellement de décrocher du quotidien.

Œuvres

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Françoise Sagan, aux Éditions Robert Laffont, 1504 pages

Il n’y a qu’à jeter un bref coup d’œil au nombre de pages pour comprendre qu’avec ce bouquin, il y a facilement de quoi passer deux semaines bien remplies ! Au programme, une pièce de théâtre (Château en Suède) et 14 romans signés Françoise Sagan, dont le très célèbre Bonjour tristesse, Un certain sourire, Dans un mois, dans un an, Aimez-vous Brahms..., Le garde du cœur, Un peu de soleil dans l’eau froide et Les faux-fuyants. Bref, un incontournable si l’on souhaite se familiariser avec l’œuvre du « charmant petit monstre ».

Blanc mortel

Bloc lecture livre livres quai chapeau
Photo courtoisie

Robert Galbraith, aux Éditions Grasset, 704 pages

Impossible de clore ce dossier sans y glisser ce pavé signé Robert Galbraith, alias J. K. Rowling ! Avec ce quatrième volet de la série Cormoran Strike, la célèbre auteure frappe en effet vraiment très fort. Car assez vite, on tiendra nous aussi à savoir ce qui s’est réellement passé bien des années plus tôt dans le mystérieux coin de campagne où Billy, un jeune type perturbé affligé de tics nerveux, aurait grandi : à l’en croire, une petite fille se serait fait étrangler sous ses yeux et jusqu’à présent, personne n’a jamais essayé d’en savoir plus.