/sports/soccer/impact
Navigation

Cinq attaquants à faire rêver les partisans de l’Impact

Coup d'oeil sur cet article

C’est un secret de polichinelle: l’Impact de Montréal est, surtout depuis la blessure à Nacho Piatti, très vulnérable sur le plan offensif.

En fait, le Bleu-Blanc-Noir est l’une des équipes les moins menaçantes du circuit Garber dans le dernier tiers (27 buts marqués en 23 matchs), et la faible contribution de ses deux avants centre y est sans aucun doute pour quelque chose.

Maxi Urruti, titularisé plus souvent qu’à son tour par l’entraîneur Rémi Garde, ne compte qu’un seul filet en 20 matchs et il a été inscrit sur penalty.

De son côté, Anthony Jackson-Hamel fait un peu mieux dans ce domaine avec trois buts en 15 rencontres, mais il est très rarement envoyé dans la mêlée au sein du onze partant.

À la vue de ces statistiques, une évidence saute aux yeux.

Les deux avants centre de l’Impact ne comptent globalement que quatre buts cette saison. Dans une ligue comme la Major League Soccer (MLS), c’est beaucoup trop peu pour espérer rivaliser avec les grosses pointures.

Le TVASports.ca s’est permis de rêver un peu en ce chaud dimanche de juillet.

Voici donc cinq attaquants centre libres comme l’air à l’heure actuelle qui pourraient assurément donner un second souffle à la saison de l’Impact.

À noter que l’équipe n’a présentement aucun espace sur sa masse salariale. Elle devra donc se montrer créative si elle souhaite attirer l’un de ces joueurs en sol montréalais...

1. Fernando Llorente Torres

Photo d'archives, AFP

Âge: 34 ans

Valeur marchande: 3,5 millions d’euros

83 buts en 262 matchs en Liga (Athletic Bilbao, 2004-2013), 23 filets en 66 parties en Série A avec la Juventus (2013-2015) et 15 buts en 33 matchs avec Swansea City en Premier League (2016-2017)... De quoi faire rêver, non?

À 6 pieds 5 pouces, il serait, comment dire... Un atout non-négligeable sur les coups de pieds arrêtés.

Tout récemment, le 17 avril 2019, il a marqué un but des plus importants en quart de finale retour de la Ligue des champions contre Manchester City. Sa réussite a permis à Tottenham de revenir à 4 à 3 et de se qualifier pour les demi-finales.

Il n’est peut-être plus très jeune, mais un certain Didier Drogba a récemment prouvé aux fans montréalais que l’âge n’est rien d’autre qu’un simple chiffre...

2. Emmanuel Adebayor

Photo d'archives, AFP

Âge: 35 ans

Valeur marchande: 550 000 euros

Il n’a plus vraiment besoin de présentation. Après un passage en Ligue 1 française, le redoutable finisseur togolais a évolué en Premier League avec des formations de pointes telles Arsenal, Manchester City et Tottenham, en plus de porter le maillot du Real Madrid pour quelques matchs.

Au total, Emmanuel Adebayor, c’est quand même près de 100 buts (97) en Premier League.

Le grand attaquant (6 pieds 4 pouces) a également brillé sur la scène internationale. Portant le brassard de capitaine, il a secoué les cordages à 29 reprises en 66 matchs avec le Togo. Il hésiterait présentement entre la retraite ou un dernier tour de piste avec une formation «extérieure».

Quand même surprenant de constater que sa valeur marchande est aussi basse... Alors... pourquoi pas, monsieur Saputo?

3. Wilfried Bony

Photo d'archives, AFP

Âge: 30 ans

Valeur actuelle: 5,50 millions d’euros

Bon. C’est certain qu’il faudrait sortir le chéquier. Mais il faut parfois accepter de donner pour recevoir. Cet international ivoirien est un buteur pur. Mesurant 5 pieds 11 pouces, il a notamment joué en Premier League avec Manchester City (2015-2017) et Swansea City (2013-2015, 2017-2019). Il aura marqué 36 buts en 115 apparitions en sol anglais.

Bony s’est également distingué en compétitions internationales, alors qu’il a trouvé le fond du filet à 15 reprises en 52 joutes.

Après une dernière expérience sous les couleurs d’Al-Arabi (Qatar) et avec le récent départ de Mario Balotelli, l’OM aurait été sondé au sujet de Bony, mais n’aurait pas donné suite aux appels. Une rupture des ligaments croisés d’un genou de Bony en février 2018 aurait refroidi les ardeurs du club français. Mais gageons qu’il pourrait encore donner de fiers services à une formation de la MLS...

4. Benjamin Moukandjo

Photo d'archives, AFP

Âge: 30 ans

Valeur marchande: 2,80 millions d’euros

Voilà plus de 4 mois et demi que cet international camerounais est sans contrat. Moukandjo a passé la majorité de sa carrière en France... et il a fort bien fait! En 165 apparitions en Ligue 1, le buteur a concrétisé à 47 reprises.

Après une bonne saison 2015-2016 (13 réussites en 31 matchs) avec le FC Lorient, il récidive lors de la saison suivante (13 buts en 25 parties), mais voit tout de même son club être relégué en deuxième division française.

Courtisé lors du mercato d'été 2017, Moukandjo refuse notamment une offre du Birmingham City. Il s’envole plutôt vers la Chine et s'engage avec Jiangsu Suning, où il marquera finalement 14 buts en 28 matchs.

La situation de celui qui a déjà été capitaine de l’équipe nationale camerounaise demeure très mystérieuse, mais la formation qui parviendra à le convaincre de joindre ses rangs mettra indéniablement la main sur un prolifique marqueur.

5. Gianni Bruno

Photo d'archives, AFP

Âge: 27 ans

Valeur marchande: 1,80 million d’euros

Voilà un profil intéressant. Après des saisons plus ou moins concluantes sur le plan personnel en Ligue 1 et en Ligue 2 (2011-2016), l’attaquant belge est transféré en première division russe où il parvient à inscrire sept buts en 28 présences.

Spécialiste dans l’art de jouer derrière les défensives adverses, c’est la saison dernière qu’il est vraiment parvenu à démontrer l’étendue de son savoir-faire. En première division belge, l'attaquant a réalisé une très belle saison du côté du Cercle de Bruges. Il a inscrit 13 buts et ajouté quatre passes décisives en 34 rencontres de championnat.

Le club a bien tenté de renouveler son entente, mais Bruno a jugé les propositions de l’équipe insatisfaisantes et est donc désormais libre comme l’air.