/world/usa
Navigation

Initiative controversée d’une commission scolaire pour se faire payer les «dettes de lunch»

Bloc cafétaria nourriture
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Une commission scolaire de la Pennsylvanie s’est attiré de virulentes critiques après avoir dit aux parents d’élèves ayant des «dettes de lunch» que leurs enfants pourraient être confiés à l’agence de la protection de la jeunesse locale s’ils ne réglaient pas leurs factures.

Selon ce qu’a rapporté le réseau CNN, dimanche, le Wyoming Valley West School District a transmis des centaines de lettres à des parents la semaine dernière les avertissant qu’il pourrait y avoir des conséquences à ne pas payer leurs «dettes de lunch».

«Votre enfant a été envoyé à l’école chaque jour sans argent et sans petit déjeuner et/ou lunch, peut-on lire dans une de ces lettres obtenues par CNN. Si vous êtes convoqué à la cour [de la protection de la jeunesse], le résultat pourrait être que votre enfant vous soit retiré et qu’il soit placé en famille d’accueil.»

La commission scolaire soutient que des parents lui doivent un total de 22 000$ US en nourriture donnée à leurs enfants. Environ 1000 lettres ont été envoyées à des parents.

Selon Joseph Muth, le directeur des programmes fédéraux au sein de la commission scolaire, identifié par une station locale affiliée à CNN comme l’auteur de la lettre, celle-ci a été envoyée en derniers recours. M. Muth en aurait remis en disant à la station affiliée que la commission scolaire envisageait de ne servir que des sandwichs au beurre d’arachide et à la gelée aux élèves avec des comptes non payés.

L’initiative de la commission scolaire n’a pas eu l’heur de plaire à l’agence de la protection de la jeunesse du comté.

«Nous existons pour protéger et préserver les familles, a expliqué Joanne Van Saun, la directrice de Luzerne County Children and Youth Services. Le seul moment où un enfant est sorti [de sa famille], c’est lorsqu’il est impossible de le garder en toute sécurité chez lui.»

«Nous sommes vraiment là pour aider et non pour détruire les familles», a-t-elle dit, déplorant que son organisation soit ainsi utilisée pour menacer les gens.

L’impossibilité pour des familles de payer les lunchs de leurs enfants à l’école est un phénomène de plus en plus répandu aux États-Unis, selon la School Nutrition Association (Association pour la nutrition scolaire), citée par CNN, dimanche.