/sports/racing
Navigation

La Coupe Monster Energy à Montréal?

François Dumontier est toujours prêt à discuter avec les autorités du NASCAR

Coupe Monster
Photo courtoisie NASCAR La porte est ouverte pour une épreuve de la Coupe Monster Energy au circuit Gilles-Villeneuve dans un avenir rapproché.

Coup d'oeil sur cet article

LOUDON | Si le millésime 2021 sera marqué par une vague de changements en F1, la série NASCAR, particulièrement la coupe Monster Energy, pourrait elle aussi revoir ses fondations dans deux ans.

L’épreuve de Loudon, à laquelle nous avons assisté dimanche, a révélé une nouvelle fois ce triste constat : les spectateurs sont de moins en moins nombreux sur les sites de compétition.

Il y a une dizaine d’années à peine, il fallait réserver ses billets un an d’avance pour pouvoir les conserver. Ce n’est évidemment plus le cas.

Au New Hampshire ou ailleurs, la série NASCAR peine à conserver sa clientèle fidèle. Pire encore, elle est incapable de conquérir ce jeune auditoire essentiel à sa rentabilité à long terme.

Ses dirigeants sont pleinement conscients de cette réalité. Ils ont promis d’agir pour stopper l’hémorragie. Des courses trop longues, un spectacle mitigé sur la piste et un calendrier trop chargé sont au cœur de leurs préoccupations.

Nouvelles destinations

NASCAR n’a pas nié que toutes les suggestions étaient sur la table. Réduire non seulement le nombre d’épreuves, quitte à les rendre plus rentables, mais aussi diminuer leur durée, sont des solutions à envisager sérieusement.

Tout autant que de trouver de nouvelles destinations pour susciter un engouement hors des endroits traditionnels identifiés au NASCAR.

Envisager d’autres excursions au nord de la frontière est une opportunité qui pourrait répondre aux besoins de NASCAR.

Pour l’instant, une seule escale a lieu au Canada : une course de la série des camionnettes Gander Outdoors (troisième division) disputée depuis 2013 au circuit de Mosport.

Un an plus tôt, c’est à Montréal qu’était présentée la dernière épreuve de la série XFinity (appelée à l’époque Nationwide) après un passage qui aura duré six ans.

Il fut une époque où le NASCAR était clairement identifié aux épreuves sur tracés ovales.

C’est encore le cas bien sûr, mais un récent sondage auprès des amateurs de stock-car, plus jeunes, a fait état d’une nouvelle tendance. On réclame en effet plus de courses en circuit routier.

Les étapes de Sonoma et de Watkins Glen étaient jadis considérées comme les courses les moins populaires au calendrier. Elles figurent aujourd’hui dans le Top cinq. Comme quoi les temps changent.

La discipline reine et... rien d’autre

Ce qui nous incite à reparler de Montréal. Avec des installations toutes neuves au circuit Gilles-Villeneuve, inaugurées le mois dernier, il y a lieu de croire que la série NASCAR serait tentée d’y revenir.

Mais à une condition, selon le promoteur du Grand Prix du Canada, celle d’organiser une course de la Coupe Monster Energy. Et rien d’autre.

« Ma position demeure la même depuis longtemps, a affirmé François Dumontier, en entrevue téléphonique au Journal. Moi, je suis intéressé à discuter pour une course NASCAR au circuit Gilles-Villeneuve. Mais ça doit être la première division.

« Montréal a démontré qu’elle pouvait présenter une telle course, a-t-il renchéri. Dès le début de notre aventure en 2007, notre objectif était de faire nos classes et de passer à un niveau supérieur.

« Si NASCAR était sensibilisé à notre cause, ses dirigeants n’ont pas voulu donner suite à nos demandes.

« On a toujours présenté de bonnes courses à Montréal, raconte Dumontier. Je pense même qu’on a battu des records à la télévision. »

Sans méchanceté, la série XFinity est comparable à la Ligue américaine de hockey. « Nous, on veut la Ligue nationale », avance Dumontier.

On le comprend bien. Les gens veulent voir les vedettes de la spécialité. D’autant plus que, contrairement aux années antérieures, les pilotes réguliers de la Coupe Monster Energy sont de moins en moins engagés en série XFinity.

À Loudon, par exemple, Paul Menard était le seul pilote régulier de la Coupe Monster Energy à courir la veille en Xfinity.

Une fenêtre en août

Dumontier verrait très bien une course NASCAR à la fin de l’été, si évidemment le projet se concrétise.

« On nous permet d’organiser un deuxième week-end de course, déclare-t-il, pourvu qu’il ait lieu entre la mi-août et la fin de septembre. »

Certaines tribunes temporaires installées pour le Grand Prix du Canada pourraient être conservées sur le site pour rentabiliser l’opération.

Contrairement à des rumeurs qui ont circulé lors de notre visite à Toronto il y a deux semaines, alimentées par des confrères journalistes de la Ville Reine, Dumontier n’a pas eu des conservations avec NASCAR récemment.

« Je n’ai pas discuté avec NASCAR depuis que je me suis déplacé à Daytona en février 2018, répond-il. Mais, je le répète, la porte est ouverte. »

Des éloges envers Montréal

« Je garde un précieux souvenir de Montréal. Non seulement en raison de ma victoire en 2007, mais aussi parce que l’ambiance y est magique, et les amateurs sont de véritables passionnés. Je souhaite y retourner un jour ». -Kevin Harvick

« Je n’ai rien contre l’ajout d’épreuves en circuit routier à notre calendrier. Je pense que Montréal serait une destination de choix. Quand j’y suis allé en 2009, j’ai senti cet accueil chaleureux de la part de la population ». -Paul Menard

« Je ne connais pas les intentions de NASCAR, mais je serais très heureux de courir à Montréal de nouveau. C’est un circuit exigeant, mais qui procure des courses enlevantes ». -Ricky Stenhouse Jr.

Propos recueillis par Louis Butcher à Loudon.

Pilotes actifs de la Coupe Monster Energy ayant disputé une course de la Série Nationwide à Montréal

  • Kevin Harvick - 2007
  • Aric Almirola - 2007
  • Clint Bowyer - 2008
  • Brad Keselowski - 2008
  • Paul Menard - 2009
  • Michael McDowell - 2010 à 2012
  • Kyle Busch - 2012
  • Ricky Stenhouse - 2012
  • Matt DiBenedetto - 2012